Pays Basque : l'immobilier de luxe a la côte

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Sophie Castella" Sophie Castella

le 04 mars 2021

SOMMAIRE

© peapop - shutterstock

L’immobilier au Pays Basque a le vent en poupe : terre de traditions ancestrales et de culture, le Pays Basque séduit tout azimut ! Et pour cause, puisque même en temps de crise sanitaire, l’immobilier au Pays Basque connaît un véritable rebond. En effet, depuis la fin du premier confinement survenu en mars 2020, les experts de l’immobilier ont constaté une hausse des achats effectués dans le Pays Basque. Investi par les promoteurs pour y implanter des résidences hauts-de-gamme, les prix ont presque doublé dans certains secteurs.

La période du premier confinement a fortement encouragé les Français à s’éloigner des grandes villes pour se rapprocher de la nature. La demande en termes d’immobilier a elle aussi largement évolué : maisons en bord de mer, appartements avec terrasses, logements plus grands, jardins, proximité de l’océan ou des montagnes... Autant de demandes qui ont mis le marché immobilier de la côte Basque sous tension. Si l’offre était jusque-là insuffisante, les municipalités ont dû réinvestir leurs territoires pour y proposer des logements en accord avec les besoins actuels, notamment à travers la construction de programmes immobiliers neufs près de Bordeaux hauts-de-gamme.

Riche de la diversité de ses paysages, la situation géographique du Pays Basque s’articule autour de 7 petites provinces aux identités différentes et historiques dont le Labourd (côté français) ou encore la Biscaye et le Giupuscoa sur la partie espagnole. Plages de sable fin, Pyrénées, bois et prairies y offrent des panoramas exceptionnels qui ont su séduire de nombreux Français pour investir dans l’immobilier au Pays Basque.

Rebond de l’immobilier au Pays Basque : l'effet du confinement y est pour beaucoup

La période du premier confinement en mars 2020 a fortement accéléré l’exode des actifs urbains à migrer vers la province. Enfermement, télétravail, la crise sanitaire a contraint les Français à vivre hors de leurs habitudes. Le Pays Basque était d’ailleurs parmi les premières destinations des Franciliens, dès l’annonce du confinement en mars 2020. En effet, nombreux sont ceux qui sont partis rejoindre la région via le train ou l’avion en provenance de Paris, exil massif qui inquiétait fortement les municipalités de la Côte.

Parmi ces Français, les Franciliens seraient les plus enclins à désirer acheter hors Île-de-France et pour cause : à Paris intra-muros, le prix moyen du m² en 2021 s’élève à 11 407 € et à un peu plus de 6 800 € dans les autres communes d’Île-de-France. On sait d’ailleurs qu’en février 2020, si 86 % des Franciliens envisageaient d’acheter en Île-de-France, à la rentrée, ils ne représentaient plus que 77 %. Si le prix du m² est un facteur de départ, le besoin de s’exiler du tumulte de la capitale fait aussi partie des raisons de cet exode.

Damien Lagau-Lacrouts, notaire dans la commune de Saint-Pée-sur-Nivelle dans les Pyrénées Atlantiques et spécialiste de l’immobilier au Pays Basque, révèle avoir observé une croissance exponentielle d’une clientèle de luxe, majoritairement parisienne, en recherche de biens d’exception sur la côte, en front d’océan.

”L’année dernière, rien que sur neuf mois, nos équipes ont enregistré entre 1100 et 1200 transactions, chiffre identique à une année normale. Les acheteurs ont à la fois le budget nécessaire et n’exigent pas de négociation”. Damien Lagau-Lacrouts

Si la demande afflue, l’offre est amoindrie puisque les biens en vente dans le Pays Basque sont de plus en plus rares. Aussi, si certains choisissent d’acheter sur la côte en résidence principale, les spécialistes du secteur immobilier observent également un phénomène d’achat en “semi-principal” avec une population qui peut vivre sur la côte sur des durées plus ou moins longues sur certaines périodes de l’année.

Immobilier au Pays Basque : une flambée des prix spectaculaire

Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Bassussarry, autant de noms qui font rêver et qui sont devenus avec le temps les lieux de villégiatures les plus prisés de la période estivale. Nombreux étaient les Parisiens qui y louaient durant leurs vacances mais qui ont choisi d’y acheter leur résidence principale ou semi-principale.

Cette forte demande a considérablement dopé les prix de l’immobilier au Pays Basque (+15 %) : comptez environ 20 000 € du m² pour une villa avec piscine en centre-ville de Biarritz et environ 8 000 € m² pour une maison dans les quartiers limitrophes.

Si Biarritz reste l’une des villes les plus chères en termes d’immobilier au Pays Basque, l’arrière-pays a aussi fait l’objet d’une forte demande ces derniers mois. En effet, quelques communes comme celles d’Anglet, Tarnos ou Bidart, dont la réputation balnéaire n’est plus à faire, ont enregistré un taux record d’achats immobiliers. Si le prix du m² à Biarritz reste élevé, il est possible d’acheter un bien de plus d’une centaine de m² avec jardin à 2 000 € en moyenne du m² dans certaines de ces communes.

Immobilier neuf au Pays Basque : une accession à la propriété facilitée

Investir dans l’immobilier au Pays Basque dans le neuf peut comporter quelques avantages financiers. En effet, l’immobilier neuf offre la possibilité à de nombreux ménages français de pouvoir accéder à la propriété à des prix abordables notamment grâce à certaines aides au financement. La hausse de la demande immobilière a contraint les municipalités du Pays Basque à réinvestir certains territoires pour y implanter des parcs de logements dont des biens en accession à prix maîtrisés ou en locatif social.

Au Pays-Basque, il est possible d’acheter une maison ou un appartement neuf dans les communes de Anglet, Bayonne ou à Capbreton.

Immobilier au Pays Basque : où acheter son appartement ou sa maison ?

Le Pays Basque regorge de territoires où s’installer en résidence principale. En front d’océan ou près de la forêt des Landes, il est possible de trouver l’appartement ou la maison de ses rêves sur la côte :

À titre d’exemple, un appartement neuf à Bayonne de 4 pièces est affiché au prix de 241 000 €. Dotés de prestations modernes, ces logements donnent l’opportunité de vivre à quelques pas de l’Océan Atlantique dans un confort optimal. Pour une maison, une villa de 4 pièces avec jardin est accessible à moins de 420 000 € à Anglet.

Pour des demeures plus luxueuses, certains programmes immobiliers proposent des prestations de haut standing, notamment des villas neuves, conçues selon les normes de la RT2012. La plupart de ces maisons y proposent de grands intérieurs prolongés par des espaces extérieurs, des pièces bien aménagées et fonctionnelles (cuisines et salles de bains équipées, garages privatifs, celliers, placards pré-équipés...). De plus, pour insérer ces bâtisses de manière harmonieuse à leur environnement, les architectes et les promoteurs travaillent à construire des biens à l’architecture traditionnelle de la côte Basque. Entourés d’espaces verts, ces programmes neufs se nichent dans des écrins de nature à quelques pas de l’océan.

Construites dans des quartiers dynamiques ou plus résidentiels, les programmes immobiliers au Pays Basque dans le neuf profitent d’une proximité idéale aux commerces et aux services publics. En effet, certaines villas se trouvent à seulement 150 mètres à pied des arrêts de bus et des supermarchés.

Immobilier au Pays Basque : les aides au financement

En plus de réunir des biens d’exception, l’immobilier neuf donne aussi la possibilité aux acquéreurs de bénéficier d’aides au financement dans leur projet immobilier. En effet, nombreux sont les Français qui ont pu investir dans l’immobilier au Pays Basque dans le neuf grâce au PTZ (prêt à taux zéro) ou au dispositif Pinel. Accessible pour les primo-accédants (qui accèdent à la propriété pour la première fois ou n’ayant pas été propriétaires de leur résidence principale durant 2 ans), le PTZ est un crédit immobilier dont le taux d’intérêt est équivalent à zéro. Celui-ci peut financer jusqu’à 40 % du montant de l’acquisition d’un bien immobilier sous certaines conditions (localisation du logement, revenus du foyer acheteur...).

Pour ceux qui souhaiteraient réaliser un investissement locatif dans un bien immobilier au Pays Basque, il est possible de profiter de la loi Pinel dans certaines communes éligibles au dispositif. Il permet, grâce à la mise en location d’un bien pour une durée règlementaire (6, 9 ou 12 ans), de défiscaliser une partie de ses impôts et de pouvoir profiter du bien à l’issue de la période. Prolongée jusqu’en 2024, celle-ci connaîtra des modifications fiscales à partir de 2023.

  • Dans le cadre de l’acquisition d’un bien neuf, les frais de notaire sont réduits et ne représentent que 2 à 3 % du prix du bien contre 8 % dans l’immobilier ancien.
  • Partager sur