La référence de l’immobilier neuf depuis 15 ans !
Tout pour vivre et investir, s'informer sur la loi Pinel à Bordeaux.
9h - 20h du lundi au samedi
fermer
L’immobilier neuf à Bordeaux : nos experts passent sur France 2 !
http://www.bordeauximmo9.com/begles-futur-coeur-economique-d-euratlantique
Image illustrant "Array"

Bègles, futur cœur économique d'Euratlantique

Image de synthèse de présentation d'un programme immobilier tertiaire sur le parc Newton à BèglesCrédit photo : Programme immobilier à destination de bureaux © Marc Ballay Architecte / ESSOR Développement / Bordeaux Euratlantique

Le centre de tri postal de Bègles va déménager, l’information a enfin été confirmée. La Poste a annoncé 30 millions d’euros d’investissement dans la création d’une nouvelle plateforme de traitement des colis de Colissimo à Cadaujac, au Sud-Ouest de Bordeaux, en remplacement de celle de Bègles. Avant cette plateforme de traitement Colissimo Sud-Ouest, Bègles avait déjà perdu son centre de tri courrier du boulevard Jean-Jacques Bosc en 2009.

Cela signifie que tous les agents de l’actuelle plateforme vont déménager sur un nouveau centre de tri de 15.019 m² couverts à Cadaujac, et libérer les 14.000m² de surface plancher du site actuel. Pour l’heure, le permis de construire de l’énorme ensemble industriel est en instruction à la mairie de Cadaujac, et il est prévu que la nouvelle plateforme ouvre en 2021. La poste restera propriétaire, a annoncé la direction.

Mais cela signifie aussi que la zone d’emprise de l’ancien centre de tri va entrer une deuxième fois dans le patrimoine béglais, et rejoindre le périmètre de l’Opération d’Intérêt National (OIN) Bordeaux Euratlantique. Cette annonce a pour effet de mettre en lumière les projets d’aménagement des zones béglaises désaffectées : Cité du Numérique, Parc Newton, projet d’habitat participatif… La commune et la Métropole ne manquent pas d’idées et d’ambitions pour donner un second souffle à ce morceau de patrimoine en reconversion.

Le devenir du site en question

Le maire de Bègles, Clément Rossignol Puech, a bien pris acte de cette grosse opération industrielle. Afin d’impliquer les habitants dans la concertation sur le devenir sur site, il a souhaité lancer « une réflexion collective ».

Le transfert à Cadaujac du dernier centre de tri béglais libère 14.000 m2 couverts, qu’il va s’agir de transformer à la mesure des nouveaux besoins. Le maire ne souhaite pas que soit modifiée la nature de cet ensemble, et veut en conserver la fonction logistique.

« La Ville souhaite en effet conserver ce site stratégique sur le territoire ; sa situation au cœur de l'agglomération et à proximité de la rocade permettrait le développement d'une activité de livraison vers les derniers kilomètres de la métropole, avec l'utilisation d'un mode de transport alternatif plus écologique. »
Clément Rossignol Puech, maire de Bègles et Vice-président de Bordeaux Métropole

Les habitants devraient donc être conviés à réfléchir à la requalification du site, en concertation avec leurs élus, le groupe La Poste et l'établissement public d'aménagement Bordeaux Atlantique.

Euratlantique – Bègles faisceau

Au total, le périmètre de l’OIN Bordeaux-Euratlantique court sur une superficie de 738 hectares ! C’est l’un des plus grands projets d’urbanisme de France. Il s’étale sur les deux rives de la Garonne, et pour partie sur les trois communes de Bordeaux, Bègles et Floirac. A terme, le projet prévoit la création de plus de 15.000 logements sur le périmètre d’aménagement.

Au sein de cette opération métropolitaine d’intérêt national, l’opération « Bègles faisceau » regroupe plusieurs sites industriels et zones d’activités marqués par la désaffectation, ainsi qu’une vaste emprise ferroviaire.

L’aménagement protéiforme de ces sites a été harmonisé dans un plan guide dessiné par Alexandre Chemetoff, qui propose de régénérer cet ensemble urbain par la mise en réseau de projets stratégiques à l’échelle métropolitaine. Chaque reconversion, requalification et rénovation de site bénéficiera d’une méthode et de dispositifs adaptés à ses particularités.

Image de synthèse de la future Cité numériqueCrédit photo : La Cité Numérique © Alexandre Chemetoff & Associés / Bordeaux Euratlantique

La reconversion de l’ancien site de tri postal en Cité Numérique

La mutation est déjà en cours. L’ancien centre de tri postal du boulevard Jean-Jacques Bosc est en train de devenir Cité Numérique.

Projet très ambitieux et à forte portée économique comme symbolique pour la Métropole, la Cité sera le bâtiment étendard mis en avant dans la candidature au label French Tech de Bordeaux Aquitaine. Le lieu sera la tête de réseau régionale de la filière numérique.

L’objectif de la Cité : offrir tous les moyens matériels et humains nécessaires au développement de l’économie numérique, réputée pour être « à fort potentiel ». Concrètement, pour sa reconversion, le bâtiment existant sera découpé en 4 îlots par deux «rues» piétonnes perpendiculaires, deux trouées qui viendront aérer le site et le reconnecter aux quartiers alentours.

La Cité Numérique pourra notamment s’appuyer sur le tissu d’entreprises existant, et particulièrement sur le pôle voisin des Terres Neuves, consacré à l’économie créative. En tout, c’est un potentiel foncier de 27.000m² à rénover qui devra permettre à ce lieu atypique d’émerger. Situé à 10 mn en tramway de la gare TGV de Bègles, la Cité Numérique est un cluster en germination, porté à la fois par Bordeaux Euratlantique, Bordeaux Métropole, le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine et la Ville de Bègles. Une équipe de maîtrise d’œuvre conduite par Alexandre Chemetoff est en charge de sa reconversion.

La Cité proposera une offre de locaux et de services pour les entreprises, les écoles supérieures, les demandeurs d’emplois et les habitants : offre tertiaire, incubateur, pépinière, hôtel d’entreprises, espace de « coworking », centre de ressources.
Divers locaux et divers services pour les diverses fonctions que veut assumer le futur centre régional du Numérique :

  • Tête de réseau numérique : boucle très haut débit, connexion entre réseaux internet (GIX) et data center, centres de télétravail comprenant 70 écrans numériques
  • Réseau des médiathèques et cinémas d’art et essai
  • Centre de ressources patrimoniales : numérisation du patrimoine artistique digital
  • Mutualisation : matériel et applications numériques de traitement pour les agences régionales, les associations, les PME, etc.
  • Studios virtuels en complémentarité avec le Pôle Image des Terres Neuves : studios avec décors virtuels basés sur la technologie HDR
  • Living lab/Fab lab : laboratoires expérimentaux pour produits et applications numériques innovantes

Les agences de développement technologique Unitec et Digital Aquitaine (cluster regroupant entreprises, chercheurs et formations) devraient également avoir une présence sur le site.

Le parc Newton : la friche industrielle Esso transformée en Parc de l’Intelligence Environnementale

Autre projet urbain d’envergure sur le secteur : la reconversion de l’ancien site du pétrolier ESSO en une zone d’activités dédiées au développement durable. Le bien-nommé «Parc de l’Intelligence Environnementale» accueillera exclusivement des entreprises dont la vocation est de travailler pour le développement des énergies renouvelables et des activités innovantes en lien avec la ressource.

Le parc Newton, ou PIE, ce sont 26.000 m² répartis sur 14 bâtiments, plus 8.900 m² en cours de cession dont 5.000m² avec des utilisateurs déjà identifiés. Le parc se situe au cœur de Bègles, à proximité des commerces (boulangeries, pharmacie, supermarché, etc.), des transports (tram, Vcub, Blue Cub, gare de Begles) et des équipements publics. Newton se voudra un lieu ouvert sur le quartier résidentiel avoisinant, puisque le projet comprend la création d’un jardin de 3 500 m², en plus des espaces d’échanges entre les entreprises, d’une flotte de voitures électriques, d’un service de restauration, etc.

Actuellement, le site réunit déjà plusieurs entreprises « vertes », et des implantations futures sont annoncées :

  • La société Valorem, spécialisée dans la production d’éoliennes, implantée depuis 2008, y emploie plus de 100 personnes
  • la fondation IFF Water (International Foundation for Water) est en cours d’implantation
  • l’INRAP (Institut National de recherches Archéologiques Préventives) également
  • Une pépinière d’entreprises animée par Technowest, ainsi que les sociétés Fabinnov et URscop ont annoncé leur implantation

Le parc Newton se veut un site économique ouvert, traversable, et intrinsèquement en lien avec les autres pôles d’activité et les grands équipements du secteur.

Vue aérienne représentant le futur parc newton à BèglesCrédit photo : Projet d’aménagement du Parc Newton © Moon Safari / Bordeaux Euratlantique

La gare de Bègles /Le Dorat : le renouvellement d’un quartier par les transports en commun

La gare de Bègles va également avoir droit à une rénovation et même à une augmentation de son offre de service, de son accessibilité et de son confort d’utilisation. Dans le cadre du grand projet ferroviaire du Sud-Ouest, elle sera réaménagée en un nouvel espace intermodal pour faciliter les correspondances entre trains, tram et bus.

La gare ainsi rénovée et inscrite dans un maillage serré de mobilités nouvelles constituera, à terme, un atout majeur pour la vitalisation du territoire béglais et l’économie locale.

La halte TER de la gare de Bègles se verra articulée avec une «liane» qui permettra de rallier Talence, le campus et de pousser jusqu’au centre hospitalier de Pellegrin. D’autres projets d’aménagement concernant les quais, une passerelle, et des dispositifs anti-bruit sont encore à l’étude.

Enfin, en plus de ces aménagements liés aux mobilités, le secteur gare va bénéficier d’une rénovation totale. Des ensembles de logements seront réhabilités, et des commerces, des activités et des espaces publics seront développés via la reconquête de terrains aujourd’hui délaissés.

Image de synthèse du programme d'habitat participatif La RucheCrédit photo : La Ruche © Dauphins Architecture / Bordeaux Euratlantique

La Ruche Habitat Participatif

Au Sud du stade Moga, toujours dans le périmètre de l’Opération d’intérêt national Bordeaux-Euratlantique, 11 ménages se sont choisis pour concevoir ensemble un cadre d’habitation qui réponde aux besoins de chacun. Ils ont voulu créer ici un lieu de vie propice à l’échange et à l’ouverture. Cette forme nouvelle de logement a le vent en poupe, si bien qu’on en trouve des exemples aux quatre coins de la France (notamment à Nantes et à Montpellier, où ces projets participatifs connaissent un franc succès).
Ici, cet ensemble dédié à l’habitat participatif va s’ériger sur une parcelle de 1.390 m², située 102 avenue du Professeur Bergonié (à proximité de la station de tram Calais-Centuja, et à proximité immédiate des équipements sportifs, culturels et sociaux de la ville).

La ville de Bègles et l’Etablissement Public d’Aménagement Bordeaux-Euratlantique se sont inscrits dans cette démarche innovante en lançant le projet de La Ruche sur leur territoire : par ce biais, ils montrent leur soutien à la conception d’un habitat collectif qui optimise les espaces, rend le logement abordable et s’inscrit dans une démarche citoyenne et écologique.

La réalisation de ce projet a été rendue possible par le désir commun exprimé par ces 11 ménages : celui d’accéder à un bien-vivre chez soi tout en partageant des espaces de vie collectifs (salle mutualisée, buanderie, solarium, jardin et potager). En plus de l’évidente logique de partage et de solidarité qui s’exprime là entre les futurs habitants, cette mutualisation est aussi une manière pour eux de réduire les prix de l’accession et les charges, tout en se garantissant la jouissance d’un logement qualitatif sans perte d'espace.

Le projet, conçu directement par les habitants et le cabinet Dauphins Architecture, compte 11 logements répartis sur deux bâtiments :

  • Le premier bâtiment, donnant sur l’avenue Bergonié, compte 7 logements répartis sur trois niveaux, d’une surface habitable totale de 530 m². En rez-de-chaussée, les habitants disposent d’une salle mutualisée de 70 m², d’un jardin collectif et au R+2 d’un espace buanderie de 5 m². La toiture est en partie consacrée à un solarium.
  • Le deuxième bâtiment, sur deux niveaux, en fond de parcelle, contient 4 logements pour une surface habitable totale de 330 m².

Les deux bâtiments s’ouvrent sur des jardins collectifs d’une superficie de 560 m². Tous deux ont inscrit la sobriété énergétique au centre de leur construction, qui sera en ossature bois et remplissage paille.

Euratlantique : Bègles Garonne

Au Nord-Est de la commune de Bègles, il est un autre secteur qui fait partie du périmètre et du programme de développement Euratlantique : le secteur du Grand-Port et des Sècheries, qui se trouve à l’interface entre des quartiers d’habitat traditionnels, des secteurs de développement du centre-ville et le fleuve. Pour l’heure, le secteur est principalement peuplé d’entreprises industrielles aujourd’hui destinées à évoluer, et il doit bénéficier lui-aussi d’un plan d’aménagement sur mesure, destiné à le requalifier pour en faire une nouvelle porte d’attractivité pour la cité.

Créer un nouveau quartier de ville

La ville souhaite voir évoluer la fonction industrielle du secteur vers une fonction essentiellement résidentielle, avec accueil d’activités complémentaires et tertiaires (PME, TPE, artisanat et commerces de proximité, équipements). La programmation prévisionnelle annoncée : 500.000 m² de constructions nouvelles dont 400.000 m² de logements, toujours en cours d’étude.

Offrir un nouveau rapport au fleuve

Le quai Wilson et la voie sur berges vont se voir requalifier en boulevard urbain, ce qui offrira au Béglais prochainement implantés dans cette zone résidentielle des points d’accès directs aux quartiers, mais aussi un rapport plus direct à la Garonne. Cela se fera par un minutieux travail architectural et urbanistique, ainsi que par l’organisation de coulées vertes et de cheminements piétons et vélos, qui permettront d’établir un lien nouveau entre les quais aménagés de Bordeaux et la trame verte de Bègles.

Créer les liens aux territoires environnants

Cette nouvelle armature urbaine de quartier s’accompagnera d’une reconfiguration du maillage interne routier, ainsi que d’une réflexion sur sa desserte en transports en commun. Le projet devra s’articuler intelligemment aux quartiers existants de Marcel Sembat et du Prêche, ou à ceux en devenir (Lacoste, ZAC Mairie), aussi il sera porté une attention particulière sur ce point dans la définition du plan d’aménagement.

Inventer la nouvelle image de l’entrée sud du cœur d’agglomération

Les quais de Bègles vont changer d’image à l’occasion de cet aménagement du secteur. Aujourd’hui ternis par une faible structure et une pauvre valorisation, ils sont appelés à devenir la nouvelle porte d’entrée et la vitrine de marque de l’agglomération. Des formes urbaines et architecturales innovantes, en lien avec l’échelle du grand paysage et du fleuve, y seront développées, sans que la ville ait donné davantage de précision à ce sujet pour le moment.

Image de synthèse du projet de pont sur la Garonne à BèglesCrédit photo : Image de synthèse du futur pont Jean-Jacques Bosc entre le Sud de Bordeaux rive gauche et Floirac rive droite © Cabinet d'architecture OMA

Sources :

Dernière mise-à-jour par , le .
Ma Recherche
Contactez-nous
Donnée invalide
Veuillez remplir le champs 'Nom'
Donnée invalide
Veuillez renseigner le champs 'Téléphone'
Veuillez renseigner le champs 'Adresse de messagerie'
Veuillez remplir le champs 'Ville'
Code postal invalide.
Please let us know your message.
Nos partenaires en immobilier neuf à Bordeaux
  • Logo Altarea
  • Logo Bouygues Immobilier
  • Logo Bpd Marignan
  • Logo Credit Agricole immobilier
  • Logo Edelis immobilier neuf
  • Logo Eiffage immobilier
  • Logo European homes
  • Logo Icade
  • Logo Fonta
  • Logo Kaufman and broad
  • Logo nNxity
  • Logo Urbat
  • Logo Vinci immobilier

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la réalisation de statistiques de visites.
J'accepte