Les nouveaux pôles commerciaux de Bordeaux Euratlantique

Temps de lecture estimé à environ 4 minutes.

Publié le 23 mars 2018 par

Gilles Vidotto Avatar Gilles VIDOTTO

SOMMAIRE

Bordeaux Euratlantique est le pôle d’affaires naissant de la Perle de l’Aquitaine. Installé autour de la gare Saint-Jean, il s’étale sur 738 hectares et vise à soutenir le projet “Bordeaux 2030”. Composé de 8 grands pôles, Bordeaux Euratlantique fait l’objet d’une nouvelle stratégie commerciale avec la mise en avant de commerces de proximité pour ne pas concurrencer l’offre commerciale déjà en place dans le centre historique de Bordeaux. Un dynamisme de la ville en accord avec les projets entrepris par Bordeaux, comme la réfection des boulevards ou le projet d'une première ligne de RER.

L’offre commerciale de Bordeaux Euratlantique

”Il faudra vérifier que la production de commerces au sein d’Euratlantique ne vienne pas déstabiliser l’offre commerciale du centre-ville, mais la compléter”, Stephan De Faÿ, directeur général de Bordeaux Euratlantique.

Pour cela, les autorités de Bordeaux Métropole ont opté pour agrémenter les huit pôles composant le business center en commerces de proximité. Tous seront installés en rez-de-chaussée d’immeubles. Selon les premières données communiquées par Bordeaux Euratlantique, il était prévu la construction de 70.000 m² de surface commerciale. Toutefois, cette donnée a été revue à la baisse, et c’est 45.000 m² de commerces qui doivent, finalement, être construits au sein de ce pôle d’affaires. La raison ? Ces nouveaux commerces de proximité ne doivent pas nuire aux activités commerciales du centre historique bordelais mais doivent permettre au quartier de la gare Saint-Jean de diversifier son offre.

Les huits quartiers de Bordeaux Euratlantique en transformation

Huit quartiers de Bordeaux Euratlantique sont concernés par cette nouvelle stratégie commerciale :

Dans chacun de ces quartiers des commerces de proximité doivent s’installer. Toutefois, c’est au sein de la Rue Bordelaise ainsi que dans le nouveau quartier du Belvédère que l’implantation de nouveaux commerces est la plus significative.

La Rue Bordelaise, une nouvelle artère commerçante à Bordeaux

[articles_lies|id=248]

À Bordeaux, lorsque l’on parle de shopping, c’est immédiatement la rue Sainte-Catherine qui vient à l’esprit. Cette artère piétonne du centre historique bordelais mesure 1.200 mètres de long pour 10 mètres de large. Il s’agit de la rue commerçante la plus longue d’Europe. Mais voilà que Bordeaux Euratlantique s’apprête à construire une nouvelle grande voie commerçante. Appelée la “Rue Bordelaise”, elle relie le coeur du centre d’affaires à la Garonne. Longue de 300 mètres et large de 20 mètres, elle se verra dotée de 27.000 m² de surface commerciale. Soit, plus de la moitié de la surface commerciale totale du quartier Bordeaux Euratlantique.

”La Rue Bordelaise aura un goût de rue Sainte-Catherine”, assure Stephan de Faÿ.

Le coût pour la construction de la Rue Bordelaise est estimé à 450 millions d’euros. Le début des travaux est prévu pour 2020, et la livraison doit avoir lieu en 2023. La maison Edouard François est le cabinet d’architectes chargé du projet : il prévoit de réaliser cette nouvelle rue telle une “artère pénétrante” sur l’axe nord-sud du business center.

”Pour beaucoup de voyageurs, l’opération constituera le premier contact avec Bordeaux et une invitation à descendre vers la Garonne et les quais qui seront remaniés notamment au niveau du pont Saint-Jean”, ajoute Stephan de Faÿ au journal 20 Minutes.

Le parti pris de Bordeaux Euratlantique pour la Rue Bordelaise est l’implantation des commerces de type prêt-à-porter, beauté, santé et loisirs.

La place commerçante du Belvédère

Le Belvédère est un nouveau quartier de l’aire bordelaise prenant place au débouché du pont Saint-Jean, dans le quartier La Bastide. Un nouvel espace de vie situé dans la continuité logique de la Rue Bordelaise. La place Belvédère, qui doit voir le jour en 2021, sera composée de restaurants et de supermarchés.

[articles_lies|id=246]

Le coût de l’aménagement du nouveau quartier du Belvédère est estimé à hauteur de 500 millions d’euros. Il prévoit la construction de bâtiments sur une surface de 4 hectares de terrain.

Des pôles commerciaux encore à l’étude

Sur la rive droite de Bordeaux Euratlantique, deux pôles commerciaux sont encore à l’étude. L’un d’eux pourrait être installé dans l’actuelle halle Desse, au croisement des rues Emile Combles et Jean Dupas. Le second pôle en projet est celui qui pourrait voir le jour au débouché du pont Simone Veil, tout près du jardin de l’Ars. Tout deux, pourraient bien donner la part belle aux commerces alimentaires.

Dans le quartier Corto Maltese, situé tout près des quais de Paludate, ce sont des enseignes commerciales de loisirs qui seront implantées. Effectivement, des boîtes de nuit, des lieux d’afterwork et des bars seraient envisagés.

Sources :

Partager sur