Apsys à Bordeaux a annoncé le nouveau nom de la Rue Bordelaise : Canopia !

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Avatar de l'auteur "Dimitri IATOSTI" Dimitri Iatosti

le 21 septembre 2022

[ mis à jour le 21 septembre 2022 ]

SOMMAIRE

Faisant partie du projet urbain “Bordeaux Saint-Jean", lui-même sous-projet de l’Opération d’Intérêt National (OIN) Euratlantique, le chantier de la Rue Bordelaise a été validé par l’ancienne majorité municipale. Après avoir été contestée par Pierre Hurmic, la Rue Bordelaise a été revue et corrigée pour accueillir plus d'espaces verts et de logements neufs à Bordeaux.

Le mardi 13 septembre, lors de la conférence de presse d’Apsys, a été annoncé le nouveau nom de cette opération immobilière : Canopia. La nouvelle mouture du projet est ainsi plus en phase avec la politique écologique et sociale de la ville de Bordeaux.

L’origine de Canopia, anciennement Rue Bordelaise

En 2015, l’aménageur Apsys à Bordeaux avait approché les responsables de l’Opération d’Intérêt national Euratlantique pour créer une artère commerçante, entre la Garonne et la gare, qui pouvait concurrencer la célèbre rue Sainte-Catherine.

Le permis de construire avait été déposé à l’été 2019 et le contrat avait été signé en mars 2020, une semaine avant les élections municipales de la même année.

Dès la première année de sa mandature, Pierre Hurmic s’est positionné contre ce projet, refusant une “rue Sainte-Catherine bis”. Seulement, il était impossible d’abandonner ce projet car il était trop avancé.

Il est apparu clairement qu'en raison du contrat signé avec Apsys et validé le 9 mars 2020, c'est-à-dire à une semaine du 1er tour des élections municipales, stopper le projet aurait eu un coût de 100 millions d'euros pour les collectivités locales et l'EPA, sans pour autant avoir de projet à la place mais en entraînant d'importants retards sur les autres aménagements du quartier. Nous avons donc décidé de ne pas annuler le projet mais de lui faire prendre une nouvelle trajectoire.

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux

Canopia, au cœur de Bordeaux Euratlantique

©JeanLucIchard - Shutterstock

L’Opération Bordeaux Euratlantique vise à transformer les secteurs autour de la gare Bordeaux Saint-Jean et à leur donner une dimension européenne. 3 villes sont au cœur de cette opération d’aménagement : Bordeaux, Floirac et Bègles.

Canopia et sa proximité avec la gare, fait partie du projet “Bordeaux Saint-Jean", qui lui-même, compose l’OIN Euratlantique. Elle devait être, à l’origine, une rue commerçante reliant la gare de Bordeaux Saint-Jean à la rive droite, sur laquelle est en train d’être construit le quartier Belvédère.

De plus, Canopia est située non loin du quartier Belcier, qui est en train de connaitre des transformations, comme la création du futur pont Simone Veil et l’aménagement du futur quartier d’affaires, dans lequel se trouve la Maison de l’économie et de la culture en Aquitaine (Méca).

Canopia s’inscrit dans la même logique immobilière que Bordeaux Euratlantique : des logements neufs, des bureaux, des commerces et des espaces verts.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 35 54 82 33

Un projet de Rue Bordelaise revu et corrigé

Pierre Hurmic, lors de sa première année de maire, a voulu abandonner Canopia, anciennement Rue Bordelaise. En effet, la fonction principalement commerciale du projet n'était pas en phase avec la politique de l’habitat de la ville. Seulement, le coût d’arrêt des travaux était évalué à 100 millions d’euros. Il était alors impossible de faire marche arrière. Le mieux à faire était de modifier la copie du projet.

Apsys prévoyait déjà de faire de Canopia une “rue-parc” et souhaitait dès le départ faire la part belle à la végétation, en aménageant notamment des toits végétalisés. Les principaux changements apportés ont principalement concerné le logement neuf. En effet, les surfaces dédiées au logement sont passées de 4000 m² à 6000 m². Ainsi, une centaine d’appartements seront construits, dont 35 % de logements sociaux.

Concernant les autres changements sur lesquels se sont accordés Apsys et la marie, il y a également la suppression de places de parking. De 1000 places, le parking passe à 750 places. Il est même prévu de le réduire encore à 500 places à l’avenir. Cela peut s’expliquer par la très bonne desserte du quartier. En effet, les habitants peuvent s’y rendre en empruntant la ligne D du tramway. De plus, 2 stations de métro sont proches de Canopia (Tauzia et Gare Saint-Jean).

Pour finir, un programme hôtelier de 9000 m², avec espaces de coworking de 6000 m², viendra compléter le projet Canopia. Quant à la partie loisirs et restauration, elle investira 10 000 m² de la surface totale.

Création d’un comité d’enseignes

Un autre changement notable : l’ajustement de l'offre commerciale. Sur les 45 000 m² que va compter la partie commerciale, 2000 m² devront être consacrés à l’économie sociale et solidaire. Une moitié des entreprises du secteur d'activités de l’ESS sera choisie par Apsys et l’autre moitié par la mairie de Bordeaux.

Le souhait du maire est de faire s’installer à Canopia des commerces qui répondent aux besoins des habitants, une vision partagée par Apsys. En effet, l’aménageur a annoncé dans un communiqué qu’il souhaitait faire venir des commerces vertueux et mettre en avant des talents locaux et des produits régionaux.

Afin de ne pas risquer de voir des enseignes de fast food ou de fast fashion s’installer dans la Rue Bordelaise, la municipalité de Bordeaux a souhaité mettre en place un comité des enseignes. Réunissant les élus locaux, Bordeaux Euratlantique, la CCI et la Chambre des Métiers, ce comité aura un droit de regard sur les enseignes souhaitant ouvrir à Canopia.

Désormais, il s’agit de savoir si ce comité d’enseignes aura assez de poids pour contrer les programmes immobiliers qui ne correspondraient pas à la vision attendue. Le maire de Bordeaux semble confiant sur ce point :

Apsys accepte de jouer la transparence et la concertation sur ce sujet. Le comité des enseignes aura un droit de regard et de consultation des habitants et je vois mal un promoteur aller contre ses décisions même si légalement c'est lui qui a le dernier mot"

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux

Verdissement de l’immobilier neuf à Bordeaux

Depuis le début de son mandat, Pierre Hurmic mène une politique de l’habitat plus respectueuse de l’environnement. Pour cela, la municipalité a mis en place en 2021 le label Bâtiment Frugal Bordelais. Ce label vise entre autres à améliorer la qualité des logements, à limiter l’artificialisation des sols et à promouvoir le recours aux éco-matériaux.

L’architecte de Canopia, Edouard François, a précisé que les constructions répondront aux exigences du label : respect du confort estival, recours à des matériaux de faible impact ou encore la création d’îlots de fraicheur.

Sur ce dernier point, c’est ce qui va faire différer Canopia de la rue Sainte-Catherine. En effet, Canopia sera moins minérale que la célèbre artère commerçante et plus éco-responsable que prévue. Le promoteur et le cabinet d’architecte promettent une véritable “rue-parc”, avec la création de toits végétalisés et l'aménagement de 7300 m² de surface plantée. Canopia offrira alors une belle harmonie entre la pierre et la végétation en pleine terre.

Pour continuer dans cette volonté de créer des bouffées d’oxygène au cœur de la ville, la mairie de Bordeaux a commandé la livraison du parc Descas pour 2025. Cet espace vert fera 2 hectares et se trouvera en face du château éponyme, au pied du pont Saint-Jean et le long de la Garonne.

De plus, ce parc abritera une maison des associations, une aire de jeux et une ferme urbaine de 1200 m². A l’instar du parc aux Angélique du quartier Belvédère à Bordeaux, le parc Descas participera à redessiner le visage des quais de la Garonne, dans des zones qui étaient jusque-là essentiellement consacrées aux voitures.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 35 54 82 33
Partager sur