Projet urbain à Bordeaux : le quartier Belvédère deviendra un centre d'affaires

Temps de lecture estimé à environ 5 minutes.
Avatar Gilles VIDOTTO Gilles Vidotto

le 02 novembre 2017

SOMMAIRE

©Agence GGAU

Belvédère, c’est le nom du futur quartier de Bordeaux situé sur la rive droite de la Garonne. Cet espace, actuellement en friche, est destiné à devenir un lieu de vie agréable et sera même une annexe du centre d’affaires Bordeaux Euratlantique. Le coût total de l’aménagement du quartier Belvédère est estimé à près de 500 millions d’euros, et prévoit des constructions sur près de 4 hectares de terrain.

En quoi le quartier Belvédère est-il aujourd’hui une nécessité pour la ville de Bordeaux ? En quoi contribuera t-il à booster l’attractivité de la rive droite ?

La genèse du quartier Belvédère

La construction du quartier Belvédère constitue la première phase de l’élaboration de la future Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) Garonne-Eiffel. Sur cet espace qui s'étale sur 9,3 hectares, 3,9 hectares sont à bâtir. Des bureaux, des commerces, des logements, des hôtels et des structures culturelles sortiront prochainement de terre. Certains espèrent, aussi, voir se réaliser le projet d’aquarium pour Bordeaux qui reste pour l’heure incertain.

« Dans le cadre de la réalisation du Belvédère, un certain nombre de principes a été posé : mixité des fonctions, 50.000 m² de bureaux, 70.000 m² de logements, des hôtels, des commerces, 35% de logements locatifs sociaux, 12% d'accession sociale à la propriété, 6% de logements intermédiaires et le reste libre. Par ailleurs, des espaces publics généreux, des activités culturelles et artistiques vont constituer le ciment de ce nouveau quartier », définit le maire de Bordeaux, Alain Juppé.

En somme, ce sont 140.000 m² de surface de plancher qui sont à construire. Naturellement, le coût d’un tel projet est conséquent. En effet, selon les chiffres communiqués par Bordeaux Euratlantique, le nouveau quartier Belvédère coûtera près de 500 millions d’euros à la ville. Un investissement qui se veut rentable au vu de la forte attractivité dont jouit Bordeaux actuellement.

La situation privilégiée du quartier Belvédère

[articles_lies|id=233]

Le quartier Belvédère se situe au débouché du pont Saint-Jean sur la rive droite de la Garonne, dans le quartier La Bastide. Un spot qui offre un point de vue imprenable sur la “Ville de Pierre”, le centre historique bordelais classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2007.

« On a une responsabilité, partout sur l’opération, mais particulière à cet endroit puisque ce sera une des futures images de carte postale du Bordeaux de demain et on aimerait qu’elle soit belle », Stephan Le Fay, directeur général Bordeaux Euratlantique

Le futur quartier Belvédère

Afin que ce projet soit à la hauteur des attentes de Bordeaux Métropole et de Bordeaux Euratlantique, le quartier Belvédère s’appuie sur quatre constructions principales qui sont :

Les architectes chargés de l’élaboration du Belvédère, à savoir l’agence Güller, Hondelatte-Laporte, s’accordent à dire que ce projet est « innovant [et] à haute qualité de vie pour tous les résidents ».

La place du Belvédère

La place du Belvédère se veut être un théâtre urbain et métropolitain. D’ailleurs, la place centrale, datant du 18ème siècle, s’ouvre sur la “Ville de Pierre”. Les architectes souhaitent donc tirer profit de cet atout pour aménager et doter cet espace en équipements afin de le rendre plus vivant et plus animé. Pour cela, la place a été transformée autour d’un pavillon culturel, ludique et gastronomique. Les immeubles qui entourent la place accueillent, en rez-de-chaussée, des restaurants, des commerces et des services à la personne.

Un horizon vert entre Garonne et coteaux

Une “skyline” en gradins doit être construite et se présenter tel un lien continu entre la Garonne et les coteaux. L’objectif est donc d’offrir une belle vue sur la “Ville de Pierre”.

L’intégration du boulevard Joliot Curie

Les architectes ont, aussi, tenu à intégrer le long du boulevard Joliot Curie un rythme de façades qui permet de rompre avec la monotonie linéaire du boulevard. De fait, le séquençage des façades et la création de porosités traversantes accentuent l’esprit de quartier.

La conception de l’allée Deschamps

L’allée Deschamps a été créée de toutes pièces par les architectes. Son intérêt se justifie par le désir d’instaurer un certain équilibre entre intensité urbaine et apaisement. L’allée Deschamps a pour vocation de devenir une “oasis apaisée” qui intégrera espaces de promenades, jardins collectifs, espaces de loisirs et aires de jeux.

Le quartier Belvédère pour soutenir la croissance de l’immobilier neuf bordelais ?

Bordeaux, alias la “Perle de l’Aquitaine”, séduit de plus en plus les cadres français. Si l’on en croit une étude réalisée par le site Cadre Emplois, les catégories socio-professionnelles supérieures souhaitent, de plus en plus, quitter Paris, pour s’installer à Bordeaux. La raison ? Principalement pour son climat et son cadre de vie. Dès lors, la municipalité bordelaise développe de nombreux projets de réhabilitations et de constructions pouvant répondre à cette demande croissante en logements.

[articles_lies|id=236]

La création de nouveaux complexes immobiliers est une nécessité pour la ville. La presse économique ne cesse de marteler qu’il est de plus en plus difficile de trouver des logements au sein même du centre-ville de Bordeaux. Toutefois, grâce à l’élaboration du quartier Belvédère, les Bordelais n’auront qu’à traverser le pont Saint-Jean pour demeurer dans le centre historique de Bordeaux.

Le quartier Belvédère mis en doute ?

Les investisseurs étaient jusqu’alors sceptiques quant au fait d’investir dans le quartier Belvédère. Et pour cause, les terrains comprenaient encore pas mal de friches urbaines. Pour convaincre les investisseurs et les assurer du potentiel du quartier, le Parc aux angéliques a été inauguré le 10 octobre 2015, en présence d’Alain Juppé. Un espace public qui rend compte des possibilités offertes par la zone et par le parc Garonne-Eiffel.

[articles_lies|id=241]

Avec l’élaboration du quartier Belvédère, Bordeaux Métropole espère construire entre 800 et 900 logements neufs pouvant répondre à la demande grandissante. Toutefois, avec ce projet de construction, c’est toute la rive droite de la Garonne qui gagnera en valeur immobilière. Effectivement, avec l’arrivée prochaine du pont Jean-Jacques Bosc, la rive droite change radicalement de visage. Elle qui était encore lésée il y a quelques années est aujourd’hui la zone bordelaise qui détient l’un des plus importants potentiels immobilier de l’agglomération. Bordeaux Métropole semble, alors, bien engagée pour dépasser le cap du million d’habitants d’ici à 2030.

Sources :

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 35 54 82 33
Partager sur