La Friche Terrefort à Bruges bientôt réaménagée

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Léonard B." Léonard B.

le 06 août 2021

SOMMAIRE

La ville de Bruges initie un grand projet d’aménagement de son quartier Terrefort. Cette commune est l’un des point d’accès de la capitale girondine par le nord, une zone tendue où la réhabilitation des friches en logements est particulièrement bienvenue. A l’instar du fonds friche lancé par le gouvernement, le plan de la friche Bruges Terrefort constitue un enjeu immobilier important : il participe au développement de l’immobilier neuf à Bordeaux Métropole, une intercommunalité en plein développement dont les besoins en habitats augmentent. Accompagnée d’une concertation publique, cette opération est aussi l’occasion pour Bruges de revitaliser le quartier Terrefort.

©ALEXANDER V EVSTAFYEV - Shutterstock

Bruges Terrefort, une zone de transit à réinventer en lieu de vie et d’activité

Un emplacement intéressant et des atouts indéniables

Comme Terrefort est situé entre la sortie 6 de la rocade de Bordeaux et le centre-ville de Bruges, il est un point de transit à la fois pour la commune et l’intercommunalité.

Le quartier est scindé en deux par la bien nommée avenue de Terrefort. Dans sa partie sud, on trouve une zone regroupant des habitats collectifs et des maisons individuelles. Dans sa partie nord, sont installés la polyclinique Jean Villar, un pôle médical important de l’agglomération, ainsi que l’organisation professionnelle de la métallurgie UIMM Gironde-Landes et le grand pôle de formation CFAI Aquitaine qu’elle a créé.

La gare de Bruges est située juste à l’ouest des friches de Terrefort. La zone est donc facilement desservie par les différents réseaux de transport. On y parvient facilement par la route, notamment depuis l’A630, mais aussi par les lignes de bus (29, 35 et 72), le tram et le train. L’aéroport de Bordeaux-Mérignac est à 15 minutes en voiture, la gare de Bordeaux Saint-Jean à 25 minutes en prenant le tram C ou la voiture.

©Eo naya - Shutterstock

Un aménagement aussi essentiel qu’à haut potentiel

La circulation est connue pour être particulièrement dense dans le quartier, et il est encore compliqué d’y trouver un stationnement actuellement. Le fait que ce secteur soit davantage devenu un lieu de transit au fil des années a fait fuir le foncier économique et les activités commerciales, malgré le nombre important de personnes qui y vivent et y travaillent. Les friches qui en résultent sont une aubaine pour mettre en œuvre un nouveau projet d’aménagement et transformer Bruges Terrefort en zone de vie attractive et dynamique.

En somme, l’ambition de Bruges, à travers cette opération de construction et d’urbanisme, c’est de revitaliser Terrefort en se fixant plusieurs objectifs. La commune veut rendre la ville agréable et attirante, fluidifier la circulation tout en favorisant les mobilités douces, créer une ambiance particulièrement positive autour de la gare et végétaliser davantage ses espaces publics.

Le fonds de recyclage des friches, une aubaine pour Terrefort

La réhabilitation des friches dans le plan de relance du gouvernement

Les nouveaux aménagements prévus à Bruges Terrefort font partie des 66 projets en Nouvelle-Aquitaine soutenus en 2021 par le fonds pour le recyclage des friches.

Ce financement fait partie du plan de relance de l’Etat et les projets peuvent être portés à la fois par des collectivités et des sociétés privées. Le projet inCité à Bordeaux, qui construit et gère des logements, des commerces et des locaux pour l’activité tertiaire, est mené par une société d’économie mixte (Sem) qui illustre parfaitement cela.

Bruges Terrefort : une enveloppe de 600 000 euros pour des chantiers de 2021 à 2023

Dans le cas des friches de Terrefort à Bruges, ce sont 602 604 euros qui vont permettre de financer des opérations de démolition, de désamiantage et de dépollution des sols, car les friches sont en grande partie les anciens terrains d’une quinzaine d’entreprises de carrosserie. Ces travaux devraient commencer fin 2021 pour se terminer fin 2023.

©Afanasiev Andrii - Shutterstock

L’entreprise sociale pour l’habitat (ESH) Mésolia fait partie des lauréats de l’appel à projet. Elle est déjà propriétaire d’une partie des parcelles concernées et y aménagera des logements sociaux locatifs. Deux promoteurs, Pitch Promotion et Tagedim, se chargeront quant à eux des logements privés. Une seule équipe de maîtrise d’œuvre a été retenue pour la conception de ces logements en accession privée, le Studio Bellecour, car cela permet d’assurer une cohérence architecturale.

Des aménagements mixtes incluant de l’immobilier neuf et un espace public agréable

Cette opération sera l’occasion d’aménager l’espace public pour faciliter l’accès aux transports. Des pistes cyclables vont faire leur apparition et les actuels et futurs habitants de Bruges bénéficieront de plus de voitures en autopartage dans ce secteur. Un parc végétalisé fera office de lieu central et remettra la nature au cœur de Terrefort.

Une résidence pour les jeunes et les étudiants comptera 94 logements. Il y aura 59 nouveaux logements sociaux. Quant aux nouveaux logements en accession privée, ils seront au nombre de 194 et leur offre ira du T1 au T5. Le projet d’aménagement des friches de Terrefort prévoit également 1 500 m² de surfaces commerciales.

©VOJTa Herout - Shutterstock

L’avancée du projet d’aménagement des friches de Terrefort

Les opérations de réhabilitation et d’amélioration de Terrefort concernent cinq zones, ou ilots, ainsi que l’ensemble des espaces publics du quartier. Chacun des ilots en est à un stade d’avancement différent.

Terrefort : les ilots déjà aménagés ou en cours d’aménagement

  • Ilot 1 :

    La société Demathieu-Bard, lauréate de l’appel à projet lancée par Bordeaux Métropole en 2019 pour cette zone, est en train de réaliser les études nécessaires à la construction d’un laboratoire, de bâtiments dédiés à la formation, d’un restaurant inter-entreprises et de bureaux.

  • Ilot 2 :

    Cette partie de Terrefort a été aménagée en 2019, un centre d’imagerie ainsi qu’un pôle orthopédique complétant désormais l’offre des prestations médicales sur place.

  • Ilot 5 :

    Pitch Promotion, Tagerim Promotion et Mésolia ont conjointement déposé un permis de construire pour des commerces et services ainsi que 347 logements. Ces créations d’immobilier neuf comprendront un bâtiment faisant office à la fois de résidence étudiante et de foyer de jeunes travailleurs, des logements sociaux et des logements privés.

Terrefort : ce qu’il reste à aménager

Bruges Terrefort, un aménagement en concertation

Les habitants de Bruges et les divers acteurs du quartier sont impliqués dans le projet d’aménagement de la friche Terrefort. La municipalité va organiser une concertation publique afin d’informer sur l’avancée du programme d’action et de l’enrichir en recueillant les propositions. Les remarques devraient surtout porter sur l’espace public et les espaces verts. Ce qui prouve que Bruges veut faire en sorte de pouvoir répondre concrètement aux besoins de sa population.

En résumé

Les friches Terrefort de Bruges bénéficient d’un grand projet d’aménagement rendu possible par le fonds pour le recyclage des friches. La commune est idéalement placée dans le nord de Bordeaux Métropole et le quartier est desservi par de nombreux transports. La ville a pour ambition de revitaliser et de redynamiser la friche Terrefort en construisant de l’immobilier neuf pour l’habitation, les commerces et les services. Le programme d’action permettra aussi de fluidifier la circulation dans Bruges Terrefort et de rendre le cadre de vie plus agréable en végétalisant les espaces publics.

Partager sur