Valérie Lasek prend les rênes de Bordeaux Euratlantique

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Avatar de l'auteur "Léonard B." Léonard B.

le 20 août 2021

SOMMAIRE

Bordeaux Euratlantique est un grand projet de renouvellement urbain sur les communes de Bordeaux, de Bègles et de Floirac. Cette opération d’intérêt national est mise en œuvre par un établissement public d’aménagement dont Valérie Lasek est devenue la directrice générale le 1er août 2021. Son expérience dans le domaine de l’urbanisme devrait lui permettre de faire avancer cette opération d’envergure, qui va contribuer au développement de l’immobilier neuf à Bordeaux tout en favorisant l’économie, la circulation et les espaces verts sur les deux rives de la Garonne.

©JeanLucIchard - Shutterstock

Bordeaux Euratlantique : Valérie Lasek nouvelle directrice générale

Les successions à la tête de Bordeaux Euratlantique

A la création de l’établissement public d’aménagement de Bordeaux Euratlantique (EPABE) en novembre 2009, cet organisme a été dirigé par Philippe Courtois, l’ancien secrétaire général de l'établissement public d’aménagement Euroméditérannée. Stephan de Faÿ a pris sa suite en septembre 2014, jusqu’à sa nomination à la même fonction au Grand Paris Aménagement en novembre 2020. Alexandre Villatte a ensuite assuré l’intérim, le temps qu’une nouvelle personne soit désignée.

Valérie Lasek a été nommée directrice générale de l’EPABE le 15 juillet 2021, par arrêté de la ministre chargée du Logement Emmanuelle Wargon. Cette nomination a pris effet le 1er août 2021. Alexandre Villatte est resté au sein de la structure en tant que directeur général adjoint.

Valérie Lasek, son parcours jusqu’à Bordeaux Euratlantique

Le parcours de Valérie Lasek en a fait la candidate idéale pour le poste qu’elle occupe désormais.

Etudiante à Lille, elle y obtient les diplômes de Sciences Po et de l'Institut régional d'administration. De 2003 à 2012, elle traite les affaires européennes puis les questions d'habitat, d'urbanisme, de paysage et d'aménagement durable au ministère de l’Ecologie. Elle rejoint ensuite le cabinet de Cécile Duflot au ministère de l’Egalité des territoires et du logement, apportant alors sa contribution à l’élaboration de la loi Alur.

Valérie Lasek poursuit sa carrière à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) en 2014. Elle préfigure alors à la création de l’Institut pour la ville durable qui deviendra ensuite France ville durable après sa fusion avec le réseau Vivapolis. En 2016, Valérie Lasek devient directrice générale de l’Etablissement public national d'aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Epareca), puis adjointe au directeur général délégué à l'appui opérationnel et stratégique quand l’Epareca rejoint l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) début 2020.

Retenue pour occuper le poste de directrice générale de Bordeaux Euratlantique, Valérie Lasek a pris ces nouvelles fonctions le 1er août 2021. Il s’agit là d’un poste clé dans l’aménagement du sud de l'agglomération bordelaise.

Bordeaux Euratlantique : les défis qui attendent Valérie Lasek

Présentation de l’EPA Bordeaux Euratlantique

La plus vaste opération d'aménagement hors Île-de-France

L’opération Bordeaux Euratlantique prévoit d’aménager 738 hectares de 2010 à 2030 : 386 hectares dans Bordeaux, 217 hectares dans Bègles et 135 hectares dans Floirac.

Ce projet vise à reconnecter plusieurs quartiers à l’hypercentre bordelais en y implantant des infrastructures et des équipements durables. Des deux côtés de la Garonne, sont prévus des logements, des écoles, des commerces de proximité, des bureaux ainsi que des équipements culturels et sportifs. Le tout en harmonie avec 50 hectares d’espaces verts et des voies de circulation favorisant la mobilité douce.

Le quartier de la gare Saint-Jean se métamorphose

©Eo naya - Shutterstock

Avec la nouvelle LGV qui relie Paris à Bordeaux en environ 2 heures, repenser la zone de la gare était devenu une nécessité en plus de constituer un atout majeur pour le rayonnement de la ville. Le centre d’affaires Euratlantique transforme le sud de Bordeaux et notamment le quartier de la gare Saint-Jean, avec un centre de congrès, de nouveaux hôtels, des logements neufs et des équipements culturels. Ce vaste projet d’aménagement mixte accompagne le développement de Bordeaux Métropole tout en limitant l’étalement urbain.

Des répercussions positives sur l’immobilier et l’emploi

En tout, ce sont 2,4 millions de m² d’espace supplémentaire qui vont être créés : en majorité des logements et des bureaux.

Les nouvelles infrastructures de Bordeaux Euratlantique attirent déjà de nouvelles entreprises. Les prévisions tablent sur la création d’au moins 300 emplois.

Il sera possible de loger 50 000 personnes en plus d’ici à l’achèvement du projet en 2030. Avec un plafonnement du prix de vente moyen imposé aux promoteurs et 35 % de logements sociaux, les nouvelles habitations seront plus accessibles. Cela permet à la fois de limiter la hausse des prix de l’immobilier à Bordeaux et d’augmenter la démographie. Des logements de tailles variées allant du studio au T5 sont prévus, dont certains seront dédiés aux seniors, aux étudiants ou encore aux personnes en difficulté.

Ce que Valérie Lasek va devoir mettre en œuvre

Tenir le calendrier

Prévu de 2010 à 2030, le projet est à la croisée des chemins en 2020 et Valérie Lasek arrive pour les 10 ans de Bordeaux Euratlantique. L’établissement public d'aménagement doit tenir le calendrier des réalisations à Bordeaux, à Bègles et à Floirac pour permettre à la métropole d’assouvir ses ambitions.

S’approprier chaque projet

Un projet d’aménagement urbain aussi vaste et complexe que Bordeaux Euratlantique nécessite l’intervention d’un nombre important d’acteurs que Valérie Lasek devra coordonner en bonne intelligence. D’autant que les réalisations en sont à des stades différents : certains sont encore à l’étude, beaucoup en cours de réalisation, d’autres prêts à être livrés et mis en service. Tous ces projets nécessitent une connaissance du dossier et une capacité décisionnelle rapide et efficace.

Mettre en œuvre l’ensemble des projets

LGV oblige, les efforts se sont beaucoup axés sur le développement du quartier de la gare Saint-Jean durant la première décennie. Il est désormais temps de renouveler d’autres zones.

Valérie Lasek doit notamment poursuivre l’avancée des travaux sur la rive droite de la Garonne, à Bordeaux et à Floirac. Mais elle aura aussi beaucoup à faire sur la rive gauche. On pense notamment à l’aménagement des 600 mètres de la rue bordelaise entre la gare et les quais de la Garonne, ou encore aux travaux des quais vers le sud, dans le prolongement du jardin de l’Ars.

©tostphoto - Shutterstock

En résumé…

L’établissement public d’aménagement de Bordeaux Euratlantique gère un projet de renouvellement urbain ambitieux couvrant des quartiers de Bordeaux, Bègles et Floirac. Grâce à son expérience au sein de différentes administrations publiques, Valérie Lasek est devenue la directrice générale de cet organisme le 1er août. Son expertise des domaines de l’habitat et de l’aménagement du territoire seront précieux pour coordonner tous les projets et rendre l’immobilier à Bordeaux encore plus attractif. Habitations, bureaux, espaces verts, circulation : la mixité des chantiers nécessitera tout son savoir-faire pour que s’épanouissent les deux rives de la Garonne.

Partager sur