La référence de l’immobilier neuf depuis 15 ans !
Tout pour vivre et investir, s'informer sur la loi Pinel à Bordeaux.
9h - 19h du lundi au samedi
Immo9 dans les médias
fermer
L’immobilier neuf à Bordeaux : nos experts passent sur France 2 !
http://www.bordeauximmo9.com/relance-promotion-neuve
Image illustrant "Array"
La relance de la promotion neuve

La relance de la promotion neuve

Une grue sur un chantier de construction Une grue sur un chantier de construction / Shutterstock

Au début du mois d’avril 2020, les deux grands bailleurs : CDC Habitat et Action Logement, ont affiché leur soutien durant cette crise sanitaire exceptionnelle. Tous deux souhaitent contribuer à la relance de l’activité du secteur de l’immobilier neuf. Ils s’engagent, à ce titre, à acquérir 50.000 nouveaux logements neufs en France et plus particulièrement dans les plus zones tendues définies par le dispositif d’aide à l’investissement : la loi Pinel.

Bordeaux Métropole, suit la tendance nationale et l’activité économique reprend petit à petit. La publication du guide des bonnes pratiques sanitaires dans le secteur BTP et une ordonnance permettant un dégel des délivrances des permis de construire, ne font qu’encourager la relance de la chaîne du logement neuf à Bordeaux. Comment cela s’organise-t-il à Bordeaux Métropole ?

L’ordonnance gouvernementale pour le dégel des délivrance permis de construire

En 2019, les acteurs de la promotion neuve avaient constaté un ralentissement de leur activité. Effectivement, les maires avaient tendance à freiner la construction de nouveaux logements et de délivrer moins de permis de construire. En pleine période d’élections municipales, le choix est purement politique. L’objectif étant que les citoyens n’aient pas l’impression que la ville dans laquelle ils habitent ne soient pas en perpétuel chantier.

Malgré le Covid-19, le gouvernement relance la chaîne du logement

L’épidémie du Covid-19 a plongé, depuis le mois de mars, la France dans une situation où le pays tout entier vivait au ralenti. La chaîne du logement n’y échappant pas, tous les chantiers étaient à l’arrêt jusqu’à ce que le guide des bonnes pratiques sanitaires dans le secteur du BTP ne soient rédigés et partagés à tous les acteurs du bâtiment. Le gouvernement avait, aussi, geler toutes les délivrances des permis de construire et ce jusqu’au 15 avril, lorsque Julien Denormandie, ministre en charge de la cohésion des territoires, annonce la publication d’une ordonnance permettant le dégel et l’assouplissement des délivrances des permis de construire.

Concrètement, ces mesures ont permis à ce que “30 % des chantiers de construction français reprennent”, comme le souligne Alexandra François-Cuxac, présidente de FDI, tout en projetant une reprise progressive de l’activité.

Dans les faits, cette ordonnance gouvernementale permet le déconfinement de l’instruction des permis de construire et évite “tout risque de paralysie du secteur de la construction qui aurait pu constituer un frein important à la relance de l’économie”. L’ordonnance est en vigueur, jusqu’au 25 juin 2020, soit un mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Un ouvrier sur un chantier de construction Un ouvrier sur un chantier de construction / Kateryna Babaieva - Pexel

Avant la mise en place de cette ordonnance gouvernementale, un dossier de permis de construire était de deux mois maximum et il pouvait être rallongé de plus de trois mois. Le principal problème étant que la reprise des chantiers n’aurait pu s’effectuer qu’à partir de l’hiver 2021. Avec cette ordonnance, le report des permis de construire ne sera pas opérable, ceci favorisant une reprise de l’activité du secteur du bâtiment.

2019, une année marquée par le ralentissement de la production immobilière

Les données partagées par la Fédération des Promoteurs Immobiliers mettent en avant un ralentissement de l’activité au cours de l’année 2019. Dans l’hexagone, environ 160.000 logements neufs ont été vendus par les promoteurs, ceci constituant une baisse de - 3.3% comparé à 2018.

En Nouvelle-Aquitaine, au 4è trimestre 2019, ce sont 1.357 logements neufs qui ont été mis en vente sur le marché. C’est -48 % par rapport au dernier trimestre 2018. Le volume de vente était lui aussi en net retrait de -38 % en Nouvelle Aquitaine : - 30 % à Bordeaux Métropole, -47 % dans le Sud de l’Aquitaine et +10 % à la Rochelle. Pour autant, malgré ce recul enregistré en 2019, les experts de l’immobilier affichent un optimisme certains. En effet, la Nouvelle-Aquitaine figure parmi les régions les moins frappées par l’épidémie et le cadre de vie unique qui y est proposé constitue des éléments de choix dans le cadre d’une transaction immobilière.

Deux grands bailleurs français veulent acquérir 50.000 logements neufs dans les 12 mois à venir

CDC Habitant et Action Logement sont deux grands bailleurs français. En cette crise sanitaire exceptionnelle, tout deux s’engagent à acquérir 50.000 logements neufs d’ici la fin de l’année 2020, permettant une mise en location pour 2023.

40.000 logements neufs pour CDC Habitat

Avec plus de 500.000 logements à son compte, CDC Habitat est un pilier parmi les bailleurs français. À la fois actif dans le logement social, le groupe est également implanté dans le milieu du logement intermédiaire. CDC Habitat souhaite apporter son aide aux promoteurs une fois sortie de la crise. Le groupe s’est alors engagé à accélérer son plan d’acquisition de logements neufs. Dans les 12 mois à venir, le groupe va acquérir 40.000 logements neufs dont :

  • 15.000 logements sociaux,
  • 10.000 logements intermédiaires,
  • et 15.000 logements “abordables”.

Ce plan d’acquisition de biens neufs représente un “investissement d’environ 6 milliards et demi d’euros”, souligne Thierry Laget, directeur général adjoint en charge du développement des ventes et du numérique, dans une interview accordée au média Business Immo.

[CDC Habitant promet de répondre] “aux besoins de logements pour contribuer à relancer sur le plan national une économie qui risque d’être durement touchée”, propos tenu par André Yché, président de CDC Habitat.

10.000 logements pour Action Logement

Action Logement est un autre grand acteur de l’habitat en France. Le groupe a annoncé le lancement d’un plan d’achat de plusieurs milliers de logements neufs en 2020. La filiale du groupe “In’Li”, dédiée au logement intermédiaire, s’est engagée à acquérir 10.000 appartements neufs rien que sur la région Île-de-France.

50.000 logements neufs en zones tendues

Les 50.000 logements neufs que les deux grands bailleurs se sont engagés à acheter se trouvent principalement dans les zones tendues définies par la loi Pinel et dans les grandes agglomérations telles que Bordeaux, Nantes, Lyon, Marseille, Paris ou Toulouse.

Pour autant, certains de ces 50.000 logements se trouveront aussi dans des villes et des agglomérations secondaires et notamment celles qui font partie du programme “Action Coeur de ville”. Ce dispositif concerne les villes moyennes qui recensent 23 % de la population française et 26 % de l’emploi total à l’échelle nationale. Ces communes sont touchées par le processus de “rationalisation” des cartes administratives judiciaires ou hospitalières. Ce plan d’action vise à redynamiser les centres-villes, lutter contre la vacance des logements et des commerces afin de favoriser l’activité économique locale. “Action coeur de ville” est principalement financé par le gouvernement à hauteur de 5 milliards d’euros sur cinq ans, dont 1 Md€ provenant de la Caisse des Dépôts en fonds propres et 700 M€ en prêts.

La promotion neuve en Nouvelle-Aquitaine

Une vue aérienne sur le centre historique bordelais Une vue aérienne sur le centre historique bordelais / Shutterstock

En temps normal, la Nouvelle-Aquitaine figure parmi les régions les plus prisées de France dans le cadre d’un achat immobilier. Sa situation géographique, le climat agréable, la proximité avec l’océan Atlantique, le bassin d’Arcachon, l’incroyable flore (luxuriante forêt des Landes) et les nombreux vignobles que le secteurs abritent, autant de critères qui sont l’assurance d’un cadre de vie apaisant et recherché par nombre de Franciliens.

Pour autant, avec l’épidémie du Covid-19, la métropole bordelaise a vécu au ralenti, comme tout l’Hexagone. Mais depuis le début du mois d’avril l’activité économique est en train de reprendre. À l’instar du port de Bordeaux qui a annoncé une pleine reprise de ses activités depuis le mercredi 22 avril 2020. Ainsi, même si le trafic portuaire, qui était en baisse étant donné la diminution de la consommation, d’autres activités avaient mises entre parenthèses. Dès lors, les travaux de rénovation du terminal à conteneurs de Bassens peuvent reprendre. Ce projet à 10 millions d’euros est engagé sur le secteur de l’ancien hangar climatisé. Pour ce faire, la base de vie du chantier a été réaménagée de manière à respecter les gestes barrière.

"Le rythme devrait peu à peu monter en puissance et revenir un à niveau habituel d’ici une quinzaine de jours", projette la direction du Grand Port maritime de Bordeaux (GPMB).

Les professionnels de l’immobilier à Bordeaux sont unanimes et optimistes : l’activité reprendra telle qu’elle était avant l’épidémie dès l’épisode de confinement terminé :

”Cette date du 11 mai constitue un soulagement pour nos concitoyens et les professionnels de l’immobilier. [...] Je suis persuadé que dans les 15 jours tout va redémarrer”, Joël Moreau, notaire de Bordeaux.

Pour l’heure, sur le sol bordelais rien ne présager une éventuelle hausse ou baisse des prix. Au contraire, une baisse des prix aurait tendance à dévaloriser la qualité du parc immobilier bordelais, et donc à inquiéter les futurs acquéreurs. De grandes banques ont augmenté leurs taux d’emprunts d’au plus 0.3 %, pour autant ils restent toujours attractifs dans la mesure où ces taux sont bien inférieur à l’inflation.

De nouveaux intérêts naissent pendant la période de confinement

La luxuriante forêt des Landes donnant sur le bassin d'Arcachon La luxuriante forêt des Landes donnant sur le bassin d'Arcachon / Shutterstock

L’impossibilité de sortir de sont domicilie fait naître chez nombre de Français des besoins d’extérieur, afin de ne pas se sentir “confiné et à l’étroit”. Une étude publiée par le cabinet Pick&Poll souligne que pour 36 % des porteurs d’un projet d’achat immobilier, la possibilité de disposer d’un espace type : jardin, terrasse ou balcon ; est devenu un des critères les plus important de leur recherche. Pour 17 % des personnes interrogées, elles estiment que dorénavant la proximité du logement avec le lieu de travail n’est plus un critère capital dans le choix d’un bien à acquérir. L’expérience du confinement et du télétravail vécue par beaucoup semble avoir fait changer les comportements. Les Français préfèrent ainsi être proches d’espaces naturels.

Sources :

  • Coronavirus : 50.000 nouveaux logements promis pour l’après-crise - Batirama
  • Coronavirus : l’état pourrait acheter 40.000 logements neufs pour relancer la machine immobilière - Les Echos
  • CDC habitant veut financer la construction de 40.000 logements - Batiweb
  • Permis de construire et Covid-19 : une nouvelle ordonnance raccourcit la suspension des délais d'instruction - Actu-environnement.com
  • Le port de Bordeaux reprend ses activités, même si le trafic n’a jamais cessé - Sud-Ouest
  • Covid-19 : à Bordeaux le BTP attend la signature du guide des bonnes pratiques - Objectif Aquitaine, La Tribune
  • Immobilier : le Coronavirus s’invite dans les choix des acheteurs - Sud-Ouest

 

Dernière mise-à-jour par , le .
Ma Recherche
Nombre de pièces :
Contactez-nous
0 € d'impôts en 2020
Loi Pinel
  • Jusqu'à 63000 € Economie Impôts sur le revenu
  • Louez à vos ascendants et descendants
  • Constituez votre patrimoine grâce à vos impôts
  • Devenez propriétaire avec 0 € d'Apport
  • Préparez votre retraite avec l'argent de vos Impôts
  • Sécurisez l'avenir de votre famille avec un patrimoine solide

LOI PINEL 2020

Exemple d'investissement sur 9 ans.

Graphique Loi Pinel

*Document non contractuel

EXEMPLE CHIFFRÉ POUR UN INVESTISSEMENT DE 170 000 €
T2 42m2 + 8m2 Terrasse + Parking sous-sol
Financement : Investissement loi pinel financement 934 € /mois
Economie Impôts : Investissement loi pinel économie 283 € /mois
Loyer Perçu : Investissement loi pinel loyer 530 € /mois
Plan Epargne Fiscal :   121 € /mois
Nos partenaires en immobilier neuf à Bordeaux
  • Logo Altarea
  • Logo Bouygues Immobilier
  • Logo Bpd Marignan
  • Logo Credit Agricole immobilier
  • Logo Edelis immobilier neuf
  • Logo Fonta
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la réalisation de statistiques de visites.
J'accepte