Pont Simone Veil : la première traversée réalisée par les élus

Temps de lecture estimé à environ 11 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Pierre Ferreiro" Pierre Ferreiro

le 15 septembre 2023

[ mis à jour le 13 octobre 2023 ]

SOMMAIRE

Le pont Simone-Veil à Bordeaux est plus qu'un simple ouvrage d'art ; il incarne une vision d'avenir pour la métropole bordelaise. En phase finale de construction, ce projet ambitieux a été conçu pour répondre aux défis de la mobilité urbaine, tout en s'intégrant dans un vaste plan de développement régional. Alors que la première traversée symbolique du pont par les élus locaux a eu lieu le 12 septembre 2023, l'ouvrage est attendu pour transformer non seulement les modes de déplacement mais aussi le paysage immobilier de la région.

Dans cet article, nous explorerons les différentes facettes de ce projet d'envergure. Nous aborderons son caractère innovant, notamment son focus sur les mobilités douces et son rôle dans la desserte de zones clés comme Floirac et l'Arkéa Arena. Nous reviendrons également sur les étapes symboliques du projet, les avancées du chantier et les défis rencontrés. Enfin, nous examinerons l'impact anticipé de cet ouvrage sur le marché de l' immobilier neuf à Bordeaux.

Une étape symbolique

Une étape symbolique vient d’être franchie dans la construction du Pont Simone Veil avec la traversée de l’ouvrage par les élus de Bordeaux Métropole. Une grande partie du chantier a été accomplie, mais la livraison aura tout de même un retard significatif par rapport à la date annoncée au départ.

Pont Simone Veil — Des grues de construction dans le secteur de l’OIN Bordeaux Euratlantique
© JeanLucIchard - Shutterstock

Traversée du Pont par les Élus

Le 12 septembre 2023 marque une date importante pour la métropole bordelaise. Ce jour-là, une délégation d'élus locaux, menée par le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, et le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, a effectué la première traversée du pont Simone-Veil. Cette marche sur le tablier fraîchement bétonné du pont n'était pas qu'un simple acte protocolaire : elle témoignait de l'avancée significative d'un projet longtemps attendu.

Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux, a saisi cette occasion pour réaffirmer l'importance du pont dans la vie quotidienne des Bordelais. Selon lui, "ce pont va changer la vie de beaucoup de gens au quotidien", soulignant l'impact social de cet ouvrage.

La traversée a également coïncidé avec l'entrée dans la phase terminale du projet. Ce moment symbolique a donc servi à marquer une transition vers les dernières étapes de construction, renforçant l'anticipation autour de la mise en service du pont, prévue pour l'année à venir.

Le point sur le chantier

Depuis le début des travaux en 2018, plusieurs étapes clés ont été franchies. En janvier 2023, la charpente métallique du futur ouvrage a atteint la rive gauche de la Garonne, matérialisant ainsi pour la première fois la jonction entre les deux rives. Ce fut un moment significatif, car il a marqué la fin d'une phase cruciale de la construction et le début d'une autre, centrée sur les finitions et les équipements.

Avec la mise en place de la charpente de 5 800 tonnes et l'entrée dans la phase terminale des travaux, le projet entrevoit enfin le bout du tunnel. Les prochains mois seront consacrés à la mise en œuvre des équipements, notamment l'étanchéité, la couche de roulement, les garde-corps, et l'éclairage. La mise en service du pont est prévue pour l'été 2024, marquant ainsi la fin d'un chantier complexe mais essentiel pour la métropole bordelaise.

Des retards et des problèmes de construction

Plusieurs facteurs ont contribué à ces retards. Le premier a été un désaccord financier entre Bordeaux Métropole et le constructeur initial, Fayat. Ce dernier demandait une rallonge de 18 millions d'euros pour poursuivre le chantier, estimant que des travaux supplémentaires étaient nécessaires pour garantir la solidité de la structure. Ce désaccord a entraîné une pause de deux ans et demi dans les travaux et a nécessité de longues négociations juridiques.

Après cette pause et les rebondissements juridiques, le chantier a été abandonné par Fayat et réattribué à Bouygues. Ce changement de constructeur a été une étape cruciale pour relancer le projet, mais il a également nécessité du temps pour la transition et la reprise des travaux, contribuant ainsi aux retards. Ces contretemps ont alourdi les coûts du projet, et généré une certaine frustration des habitants et des acteurs économiques locaux.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Un pont innovant

Le Pont Simone-Veil est un ouvrage d’art innovant pour sa mise en avant des mobilités douces. En reliant directement la ville de Bordeaux et la commune voisine de Floirac, il s’agit d’une pièce maîtresse de l’OIN Bordeaux Euratlantique.

Pont Simone Veil — Un vélo circule sur une rue ensoleillée
©Alex Yuzhakov - Shutterstock

Mise en avant des mobilités douces

Dans un monde de plus en plus urbanisé, où les questions de développement durable et de mobilité urbaine sont au cœur des préoccupations, le pont Simone-Veil à Bordeaux se positionne comme un modèle d'innovation. L'ouvrage a été conçu avec une vision claire : favoriser les "mobilités douces", c'est-à-dire les modes de déplacement non motorisés comme la marche et le vélo.

Cette orientation s'inscrit dans une démarche plus large de la ville de Bordeaux, qui vise à réduire son empreinte carbone et à promouvoir un mode de vie plus sain pour ses habitants. Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux, a été un fervent défenseur de cet aspect du projet. Il a qualifié le pont Simone-Veil de "pont du 21e siècle", mettant en avant sa capacité à répondre aux défis contemporains de la mobilité urbaine.

L'architecture du pont reflète cet engagement. Sur une largeur totale de 44 mètres, 18 mètres sont dédiés aux piétons et aux cyclistes. Cela représente plus de 40% de la surface totale du pont, une proportion rarement vue dans des projets d'infrastructure similaires. Cette largeur permet non seulement le passage confortable des piétons et des cyclistes, mais aussi d'ajouter des éléments paysagers, comme des bancs ou des zones vertes, qui rendront la traversée plus agréable.

Un accès plus facile vers la rive droite

La rive droite est une zone d'importance stratégique pour la métropole bordelaise, notamment avec la présence de la ville de Floirac et de l’Arkéa Arena. Floirac est une commune en plein développement, qui a connu ces dernières années une croissance démographique et économique significative. L'Arkéa Arena, quant à elle, est une salle polyvalente qui accueille des événements de grande envergure, des concerts aux compétitions sportives.

Jusqu'à présent, l'accès à ces zones était limité, ce qui entravait leur potentiel de développement. Le pont Simone-Veil promet de changer la donne en offrant une nouvelle liaison structurante au-dessus de la Garonne. Cette liaison facilitera non seulement les déplacements quotidiens des habitants mais aussi l'accès aux événements et aux opportunités économiques dans ces zones. Il s’agit donc d’un véritable corridor de développement qui pourrait stimuler l'économie locale.

Un projet intégré dans l’OIN Euratlantique

L' Opération d'Intérêt National (OIN) Euratlantique est un projet ambitieux qui vise à redéfinir plusieurs quartiers de Bordeaux et à créer un nouveau pôle économique et résidentiel. Cette opération englobe une superficie de plus de 700 hectares et s'étend sur plusieurs communes de la métropole bordelaise. Elle a pour objectif de renforcer l'attractivité de Bordeaux à l'échelle nationale et internationale, en créant un environnement favorable à l'innovation et au développement durable.

Dans ce contexte, le pont Simone-Veil n'est pas un projet isolé, mais une pièce maîtresse de cette transformation urbaine. Il contribue à désenclaver des zones clés de la métropole et à faciliter leur intégration dans le projet Euratlantique. Il est donc considéré comme un élément essentiel pour la réussite de cette opération d'envergure, qui a le potentiel de créer un impact durable sur le développement urbain de Bordeaux.

De même, le pont Simone-Veil s'inscrit dans une logique de complémentarité avec les autres projets inclus dans l'OIN Euratlantique. Par exemple, la meilleure desserte de la rive droite par le pont pourrait favoriser le développement de zones résidentielles et commerciales dans ces secteurs, en parfaite cohérence avec les objectifs de l'OIN.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Un impact positif sur l’immobilier neuf à Bordeaux

Le nouveau pont Simone Veil ne manquera pas d'accroître l’attractivité des secteurs qu’il dessert, où les investisseurs ont tout intérêt à investir. Et les opportunités d’investir dans l’immobilier neuf, très avantageux, ne manquent pas aux abords du pont.

Pont Simone Veil — L’Arkea Arena
©sylv1rob1 - Shutterstock

Un regain de dynamisme aux abords du pont Simone Veil

L'achèvement du pont Simone-Veil devrait avoir l’effet d’un catalyseur pour le développement économique et immobilier des zones qu'il desservira. En reliant des quartiers clés de la métropole, le pont promet de stimuler l'attractivité des lieux desservis, notamment Floirac, Bordeaux Belvédère, Saint-Jean et les zones voisines.

Floirac, commune située sur la rive droite de la Garonne, est l’une des villes qui bénéficiera le plus de cette nouvelle infrastructure. En pleine transformation, notamment grâce à des projets immobiliers neufs et des aménagements urbains autour de l’Arkea Arena inaugurée en 2018, Floirac pourrait voir son attractivité décuplée. Le dynamisme de la commune la rend très attractive auprès des investisseurs immobiliers et des résidents potentiels.

Non loin de là, le quartier Bordeaux Belvédère situé lui aussi sur la rive droite bénéficiera également de cet ouvrage. Ce quartier familial en plein essor est au cœur de plusieurs projets de rénovation et de développement immobilier. Écoles, lieux culturels et infrastructures sportives ont récemment ouverts leurs portes dans ce quartier en pleine expansion qui va, à terme, accueillir 3900 logements neufs.

Le célèbre quartier Bordeaux Saint-Jean, connu pour sa gare ferroviaire, en bénéficiera bien sûr lui aussi. La mise en service du pont Simone-Veil pourrait renforcer encore davantage sa “centralité” dans l’agglomération en améliorant la fluidité du trafic et en réduisant les temps de trajet avec les autres parties de la ville. Cette meilleure connectivité pourrait, à son tour, stimuler les projets de développement dans ce véritable quartier d’affaires.

Sans oublier que les effets bénéfiques du pont ne se limiteront pas aux zones immédiatement desservies, et auront un effet d'entraînement sur les secteurs voisins. Cela pourrait se traduire par une hausse de la demande en immobilier neuf, à la fois résidentiel et commercial, dans ces zones.

Pont Simone Veil : vers une hausse des prix de l’immobilier dans le secteur

L'annonce et la construction du pont Simone-Veil ont déjà commencé à avoir un impact sur les prix de l'immobilier à Floirac. L'effet d'anticipation est un phénomène bien connu dans le secteur immobilier : l'attente d'une amélioration significative de l'accessibilité ou des services dans une zone donnée peut entraîner une hausse des prix. À Floirac, où les prix ont augmenté de 3% sur un an, cette anticipation est palpable, et les investisseurs immobiliers semblent parier sur une valorisation à moyen et long terme.

La mobilité est en effet un facteur clé dans la valorisation immobilière. Le pont Simone-Veil, en améliorant considérablement l'accessibilité dans le Sud de la métropole bordelaise, va augmenter l'attractivité du secteur pour les résidents actuels et futurs. Cette meilleure accessibilité pourrait se traduire par une hausse des prix des biens immobiliers, tant résidentiels que commerciaux.

Floirac, Belvédère et Saint-Jean accueillent déjà plusieurs projets immobiliers neufs, et cette tendance devrait s'accélérer avec l'achèvement du pont. Les promoteurs sont de plus en plus intéressés par ce secteur, anticipant une demande accrue une fois le pont ouvert. Cette dynamique pourrait entraîner une hausse des prix au mètre carré, rendant l'investissement dans l'immobilier neuf particulièrement lucratif.

Pourquoi investir dans le neuf autour du Pont Simone Veil à Bordeaux ?

Investir à Bordeaux dans un appartement neuf autour du pont Simone-Veil offre des avantages fiscaux non négligeables. La loi Pinel, par exemple, permet une réduction d'impôt sur le revenu en fonction de la durée de location du bien, pouvant aller jusqu'à 17,5% du prix d'achat pour une durée de location de 12 ans. La loi Pinel Plus, quant à elle, offre des avantages encore plus élevés, pouvant aller jusqu’à 21%, notamment pour les logements présentant un intérêt particulier en termes de développement durable.

De plus, les appartements neufs offrent un niveau de confort et de performance énergétique supérieurs aux logements anciens. Cela se traduit par des économies sur les factures d'énergie, mais aussi par une meilleure qualité de vie. Ces caractéristiques sont particulièrement attractives pour les locataires, ce qui peut se traduire par un taux d'occupation plus élevé et, par conséquent, des rendements locatifs plus stables pour les investisseurs.

En combinant les avantages fiscaux des lois Pinel et Pinel Plus avec le confort et l'efficacité énergétique des appartements neufs, les investisseurs ont l'opportunité de réaliser un investissement à double dividende : une réduction d'impôt significative et un bien immobilier attractif pour les locataires, assurant ainsi des revenus locatifs réguliers.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur