La Côte basque et le bassin d’Arcachon séduisent les investisseurs

Temps de lecture estimé à environ 3 minutes.
Avatar Gilles VIDOTTO Gilles Vidotto

le 21 juillet 2017

SOMMAIRE

Depuis 2016, le volume des ventes des biens immobiliers est à la hausse sur le littoral atlantique. La demande ne faiblit pas, notamment soutenue par les acquéreurs en quête d’une résidence secondaire.

© LMWH - Shutterstock

Le Pays-Basque prisé par les investisseurs

La part des locataires est significative sur la Côte basque. À Biarritz, les locataires représentent 42,6% des habitants, et 62,1% pour Bayonne. Mais alors, qu’est-ce-qui justifie cette tendance ?

La croissance démographique du pôle urbain BAB : Bayonne-Anglet-Biarritz

Ce dernier attire à la fois retraités et les cadres actifs. La communauté d’agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz a accueilli 20.000 nouvelles personnes depuis le début des années 2000 pour atteindre aujourd’hui les 125.000 habitants. Lors d’un entretien aux Échos, Robert Villenave maire d’Anglet, a confié : “L’Insee nous voit avec 60.000 habitants dans quinze ans”. En 2014, l’institut de statistiques comptait plus de 38.000 habitants pour cette ville du bord de littoral. D’ici 2030, la population aura donc pratiquement doublé.

18% des locataires des Pyrénées-Atlantiques recherchent en priorité un logement sur Bayonne selon le site de location entre particuliers Locservice. Les typologies les plus recherchées, comme dans les autres grandes villes du sud-ouest de la France telles que Bordeaux ou Toulouse, sont les appartements de deux pièces dont la surface moyenne est de 46 m² et dont le loyer moyen avoisine les 581 €.

Données Bordeaux IMMO9
Prix selon typologie à Bayonne
T2 162.700 €
T3 248.357 €
T4 325.200 €
T5 396.200 €

Les outils de défiscalisation ont alors de quoi séduire les possibles investisseurs intéressés par la Côte basque. La loi Pinel, active jusqu’au 31 décembre 2021, permet aux investisseurs de réduire efficacement leur impôt sur le revenu sur une durée de 6 à 12 ans.

Pour l’achat en loi Pinel d’un appartement de 2 pièces à Bayonne au prix de 165.000 € avec une durée de mise en location de 12 ans, la réduction d’impôts sur le revenu sera égale à 21% du prix de vente du bien immobilier neuf.
165.000 x 21% = 34.650€ de réduction d’impôts sur le revenu . Soit, une réduction fiscale mensuelle de près de 241€.

Le bassin d’Arcachon pour investir dans une résidence secondaire

Le potentiel locatif est fort sur le bassin d’Arcachon. Toutefois, ce sont principalement les primo-accédants et les acquéreurs de résidences secondaires qui se partagent ce marché. En outre, dans la commune d’Arcachon, selon les chiffres donnés par l’Insee, plus de 60% des habitants sont propriétaires de leur logement. Pour 39,5% d’entre eux, il s’agit de leur résidence principale, tandis que les résidences secondaires représentent 57,3% des biens immobiliers.

Le marché de la résidence secondaire n’est donc pas un marché confidentiel sur le bassin d’Arcachon. Selon le Figaro Immobilier, il y aurait en France quelques 3.307.000 résidences secondaires. Un patrimoine que se partage près de 10% de la population française.

Le bassin d’Arcachon est la région de France la plus convoitée pour l’achat d’une résidence secondaire. Les biens les plus convoités sont des petites typologies de 2 pièces ou des studios. 34% des résidences secondaires sont des appartements. Par ailleurs, l’acquisition d’un nouveau patrimoine immobilier est souvent perçue comme un rêve par les français. Un rêve partagé par 59% de la population.

Investir et faire louer sa résidence secondaire neuve, en LMNP Censi-Bouvard notamment, permet de combler les frais qui lui sont inhérents. Effectivement, ces habitations coûtent, tous les ans, à leur propriétaire 5 à 7% de leur prix d’achat. Dans ce contexte, la mise en location possède un double avantage pour le propriétaire d'une résidence secondaire :

Une location en LMNP Censi-Bouvard, permet de réduire ses impôts sur le revenu de 11% du prix d’achat du bien immobilier sur 9 ans. De fait, l’achat d’un appartement neuf de 2 pièces à Arcachon au prix de 199.000 €, permettra à l’investisseur d’obtenir une réduction fiscale annuelle de 2.432 €.

Sources :

Partager sur