Compostage en copropriété en 2024 : ce qu'il faut savoir

Temps de lecture estimé à environ 8 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Pierre Ferreiro" Pierre Ferreiro

le 29 décembre 2023

[ mis à jour le 02 janvier 2024 ]

SOMMAIRE

Dès 2024, la loi française sur le compostage des biodéchets s'étendra aux copropriétés, marquant un changement de taille dans la gestion des déchets urbains. Cette évolution réglementaire, inscrite dans le cadre de la loi AGEC, vise à réduire l'empreinte environnementale des déchets ménagers en encourageant des méthodes de gestion plus durables et écologiques.

Face à cette nouvelle obligation, les copropriétés doivent s'adapter, en explorant des solutions innovantes pour le compostage en milieu urbain. Voici un aperçu complet des défis, des solutions pratiques, et des stratégies locales menées à Bordeaux pour réussir cette transition vers une gestion des déchets plus responsable et respectueuse de l'environnement.

Découvrez également les solutions collectives pouvant être installées dans les copropriétés anciennes et les derniers programmes neufs à Bordeaux.

Contexte réglementaire et objectifs environnementaux

Compostage obligatoire 2024 en copropriété — une main tenant une feuille entourée de plusieurs pictogrammes liés à l’écologie
(c) Seraphic_Canvas - shutterstock

La loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, mieux connue sous le nom de loi AGEC, adoptée en France en 2020, marque un tournant décisif dans la gestion des déchets et l'écologie urbaine. Cette loi, s'inscrivant dans le cadre des engagements internationaux de la France, tels que les Accords de Paris, vise à réduire l'impact environnemental des déchets en imposant le tri et le compostage des biodéchets pour tous les producteurs de déchets, y compris les copropriétés.

Ces aspects mettent en lumière l'importance de la réglementation en faveur du compostage, non seulement en tant qu'obligation légale mais aussi comme une opportunité pour les copropriétés de participer activement à la préservation de l'environnement et à la promotion d'une gestion durable des déchets.

La loi AGEC et ses implications

La loi AGEC impose un tri à la source des biodéchets pour les ménages et les professionnels, changeant radicalement la manière dont les déchets sont traités. Cette mesure, effective dès 2024, s'appuie sur une prise de conscience croissante des enjeux environnementaux liés à la gestion des déchets.

Le compostage, en tant que solution écologique, vise à valoriser les déchets organiques, réduisant ainsi leur volume dans les décharges et les incinérateurs. La loi prévoit également des accompagnements et des incitations pour les collectivités afin de faciliter la mise en place de cette nouvelle pratique.

Les enjeux environnementaux du compostage

La gestion des biodéchets par compostage présente des avantages considérables pour l'environnement. Environ 30% des déchets ménagers sont composés de matières organiques biodégradables, dont le traitement inapproprié (bien souvent la combustion) contribue à l' émission de gaz à effet de serre, notamment le méthane.

Le compostage permet de transformer ces déchets en amendement organique, améliorant ainsi la qualité des sols et réduisant les émissions nocives. Cette démarche s'inscrit dans un effort plus large de transition vers une économie circulaire, où les déchets sont vus comme des ressources à valoriser plutôt que comme des nuisances à éliminer.

Le compostage en copropriété offre également des bénéfices sociaux et éducatifs, en encourageant les résidents à adopter des comportements plus responsables vis-à-vis de leur environnement. L'adoption de ces pratiques peut également entraîner une réduction des coûts liés à la gestion des déchets, tout en contribuant à une meilleure qualité de vie urbaine.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Implications pour les copropriétés

Compostage obligatoire 2024 en copropriété — maquette 3D d’un immeuble d’appartement écoresponsable et luxuriant
©Franck Boston - Shutterstock

L'application de la loi AGEC à partir de 2024 soulève des défis spécifiques pour les copropriétés, qui doivent désormais intégrer le compostage dans leur gestion quotidienne des déchets.

Obligations légales pour les copropriétés

Avec l'entrée en vigueur de la loi AGEC, les copropriétés se trouvent face à l'obligation de trier et composter les biodéchets. Cette responsabilité implique une réorganisation de la gestion des déchets au sein des immeubles. La copropriété n’est pas dans l’obligation de mettre en place un système de compostage, mais ses habitants sont tout de même tenus de composter. En revanche, la collectivité est dans l’obligation de mettre à leur disposition un moyen de collecte dédié.

Les copropriétés doivent non seulement s'assurer de la conformité avec la législation, mais également de la sensibilisation des habitants à l'importance du tri et du compostage.

Gestion des biodéchets en copropriété

Pour répondre efficacement à ces nouvelles exigences, les copropriétés peuvent envisager plusieurs solutions. Parmi celles-ci, l'installation de composteurs collectifs dans les espaces communs représente une option viable.

Les résidents peuvent également opter pour des solutions individuelles, comme des lombricomposteurs adaptés aux appartements. Chaque copropriété doit évaluer ses propres besoins et contraintes pour choisir la solution la plus adaptée.

L'engagement des résidents est indispensable à la réussite de ces initiatives. Il est donc important qu’ils puissent avoir accès à des sessions d'information et de formation sur le compostage et la gestion des déchets organiques. Ces efforts de sensibilisation contribuent à créer une culture de responsabilité environnementale au sein de la copropriété.

Les copropriétés doivent se tenir informées des directives et des aides disponibles de la part des municipalités, qui peuvent inclure des subventions pour l'achat de composteurs ou des services de collecte spécifiques.

Selon les cas, une collectivité pourra fournir aux copropriétés une poubelle dédiée au compostage, au couvercle marron, dans laquelle les résidents placeront leurs déchets compostables. À minima, elle pourra créer différents points de collecte où les citoyens devront amener leurs déchets organiques.

Solutions et innovations en compostage

Alors que la mise en œuvre du compostage en copropriété représente un défi, elle ouvre également la voie à des solutions innovantes et variées. L'exploration de ces options est importante pour une gestion efficace des biodéchets conformément aux exigences de la loi AGEC.

Compostage obligatoire 2024 en copropriété — un composteur individuel sur un balcon
© Ashley-Belle Burns – Shutterstock

Composteurs individuels et collectifs

Pour les copropriétés, le choix entre composteurs individuels et collectifs dépend de plusieurs facteurs, notamment de l'espace disponible et du volontarisme des résidents.

Les composteurs individuels, tels que les bacs de compostage classiques sont adaptés aux appartements avec balcons et permettent une gestion personnelle des déchets organiques. Les lombricomposteurs offrent une autre solution qui peut être facilement installée en intérieur, dans une cuisine par exemple, et qui ne produit pas de mauvaises odeurs.

En revanche, les composteurs collectifs, placés dans des espaces communs, encouragent une démarche communautaire et facilitent la gestion des déchets pour l'ensemble des résidents. Ces composteurs peuvent être gérés par les résidents eux-mêmes ou par un service externe. Cette solution peut être intéressante si la résidence dispose d’espaces extérieurs adaptés. L’installation d’un tel dispositif et sa gestion doivent être débattues en assemblée.

Initiatives et formations locales

Les initiatives locales et les formations jouent un rôle clé dans le succès du compostage en copropriété. Des programmes de sensibilisation et d'éducation, souvent proposés par les municipalités ou des associations environnementales, sont essentiels pour encourager la participation des résidents et leur fournir les compétences nécessaires.

Ces initiatives incluent des ateliers sur les techniques de compostage, des distributions de composteurs, et des campagnes d'information sur l'importance du tri des biodéchets. L'engagement de la communauté locale est primordial pour créer une culture durable autour du compostage.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Les stratégies adoptées à Bordeaux Métropole

Compostage obligatoire 2024 en copropriété — les quais de Garonne à Bordeaux
© Borisb17 - Shutterstock

Bordeaux Métropole a mis en œuvre plusieurs solutions afin de faciliter l’accès de ses citoyens au compostage. L'approche adoptée par cette métropole révèle des stratégies efficaces et des pratiques innovantes dans la gestion des biodéchets urbains.

Stratégies adoptées par Bordeaux Métropole

Bordeaux Métropole a mis en place plusieurs initiatives pour faciliter le compostage. Des composteurs individuels sont distribués gratuitement lors d'événements, et un service de livraison à domicile est prévu pour en faciliter l'accès. À l’heure actuelle, environ 10 000 composteurs individuels ont été distribués gratuitement par la Métropole.

La Métropole organise par ailleurs 70 sessions de formation au compostage par an, en collaboration avec des associations locales. Cette approche éducative vise à sensibiliser les habitants aux techniques et bénéfices du compostage.

Des bornes mobiles de collecte s’installent également deux fois par semaine pendant deux heures dans plusieurs quartiers de l’hypercentre de Bordeaux. En parallèle, Bordeaux Métropole a commencé à installer des bornes numériques d’apport volontaire de biodéchets sur son territoire, avec un objectif de 1700 bornes installées à l’horizon 2026.

Des partenariats divers

La collaboration entre la Métropole et diverses entités joue un rôle crucial dans la promotion du compostage. Des partenariats avec la Chambre de Commerce et d’Industrie ainsi que la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ont été établis pour développer des solutions de compostage adaptées aux besoins des professionnels.

De plus, Bordeaux Métropole a établi des partenariats avec certains bailleurs pour installer des composteurs collectifs dans certaines résidences, renforçant ainsi l'effort collectif pour une gestion durable des déchets.

L'engagement de Bordeaux Métropole dans le compostage des biodéchets montre comment une collectivité peut jouer un rôle de leader dans la transition vers des pratiques de gestion des déchets plus durables. En adoptant une approche holistique qui inclut l'éducation, l'innovation, et la collaboration, Bordeaux Métropole sert de modèle pour d'autres villes et métropoles confrontées aux mêmes défis environnementaux.

L'adoption du compostage obligatoire dès 2024 représente ainsi une avancée considérable vers une gestion des déchets plus respectueuse de l'environnement. Cette initiative, renforcée par des solutions innovantes et des partenariats efficaces, comme ceux observés à Bordeaux Métropole, montre un chemin prometteur. Elle invite à une participation active des résidents et des collectivités dans la préservation de notre environnement, tout en s'alignant sur les objectifs écologiques globaux.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur