L’habitat participatif à Bordeaux

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Sophie Castella" Sophie Castella

le 06 mai 2022

[ mis à jour le 06 mai 2022 ]

SOMMAIRE

Le concept est né au Danemark dans les années 1970 et a été introduit au XXème siècle en France. L'habitat participatif vise à regrouper plusieurs personnes en vue de concevoir leur propre lieu de vie ainsi que des espaces communs, selon une démarche commune. À Bordeaux, les projets gagnent du terrain et sont accompagnés par la municipalité afin de développer de nouvelles solutions d’habitat, adaptées aux modes de vie actuels. Actuellement, 15 programmes immobiliers neufs à Bordeaux proposent le cohabitat.

Mais alors comment fonctionne l’habitat participatif à Bordeaux et dans quels coins de la ville peut-on trouver ce type de projets ?

Qu’est-ce que l’habitat participatif ?

©StockSmartStart - shutterstock

Si le concept peut faire penser à une joyeuse auberge espagnole, la démarche est pourtant très sérieuse et déjà conquis plusieurs adeptes en France et à Bordeaux. Régit par la loi ALUR depuis 2014, l’habitat participatif est définit comme tel par le Code la construction et de l’habitation :

« L’habitat participatif est une démarche citoyenne qui permet à des personnes physiques de s’associer, le cas échéant avec des personnes morales, afin de participer à la définition et à la conception de leurs logements et des espaces destinés à un usage commun, de construire ou d’acquérir un ou plusieurs immeubles destinés à leur habitation et, le cas échéant, d’assurer la gestion ultérieure des immeubles construits ou acquis...

En partenariat avec les différents acteurs agissant en faveur de l’amélioration et de la réhabilitation du parc de logements existant public ou privé et dans le respect des politiques menées au niveau national et local, l’habitat participatif favorise la construction et la mise à disposition de logements, ainsi que la mise en valeur d’espaces collectifs dans une logique de partage et de solidarité entre habitants. »

Les 2 types d’habitat participatif

Encadré sur le plan légal, l’habitat participatif peut prendre 2 formes :

Les sociétés coopératives d’habitants

Elles peuvent prendre une forme civile ou commerciale et sont régies par les dispositions non contraires de la loi du 10 septembre 1947 portant statut de la coopération. Ces sociétés permettent de fournir la jouissance de logements et d’espaces partagés à leurs associés en construisant ou en achetant un immeuble dont elles assurent ensuite elles-mêmes la gestion ainsi que l’entretien. Elles sont encadrées par un dispositif de non spéculation, c’est-à-dire que le prix de cession des parts sociales se limite à leur montant nominal, majoré sur l’IRL (indice de référence des loyers).

Ce type d’habitat participatif a la possibilité de proposer des services aux tiers, dans un volume encadré. Les associés doivent s’acquitter d’une redevance pour rembourser l’emprunt contracté par la société pour la construction ou l’achat de l’immeuble. Le contrat coopératif est conclu entre la société coopérative d’habitants et les associés coopérateurs avant son entrée en jouissance.

Les sociétés d’attribution et d’autopromotion

Comme pour les sociétés coopératives, les sociétés d’attribution et d’autopromotion peuvent prendre une forme civile ou commerciale. Elles attribuent la jouissance ou la propriété des logements à leurs associés en construisant un immeuble. À la différence des sociétés coopératives, ces sociétés peuvent donner lieu à des copropriétés dès lors que les statuts prévoient une attribution en propriété si un associé se retire ou que la société est dissoute. Si les statuts prévoient une attribution en jouissance, la société pourra perdurer dans la durée. Pour sécuriser l’équilibre financier de la société, les sorties des associés sont encadrées.

Quels avantages à vivre en habitat participatif à Bordeaux ?

© adriaticfoto – Shutterstock

À mi-chemin entre la copropriété et la colocation, l’habitat participatif à Bordeaux offre son lot d’avantages :

Un habitat conçu sur-mesure pour ses occupants

Qu’il s’agisse d’un ensemble d’appartements ou de maisons individuelles, le programme immobilier est entièrement conçu par ses habitants et vient s’adapter aux besoins de chacun. L’idéal est donc de trouver des résidents avec qui partager les mêmes valeurs et mode de vie. Chacun des résidents a la liberté de proposer des modes de conception en matière de design ou de construction. Souvent conçus selon des modes de conception écologique, beaucoup de programmes d’habitat participatif sont labellisés BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Toutes les dimensions du projet sont étudiées et validées de manière collective et tous les habitants sont inclus dans les étapes de la construction : conception, réalisation et aménagement. À noter que les parties privatives peuvent être aménagées au goût de leurs occupants. Concernant les espaces collectifs, ils peuvent prendre plusieurs formes : espaces de coworking, ateliers, salles de jeux, buanderie, salle de sport...

Un lieu de partage et de vie sociale

Construit sur l’entraide et le partage, l’habitat participatif repose sur la vie en communauté. Toutes les décisions sont prises dans le respect des habitants. Ce type de cohabitation peut représenter une véritable aide pour les personnes en situation de solitude ou de handicap.

Des économies sur le coût de construction

Si les projets d’habitat participatif prennent un peu plus de temps à sortir de terre que d’autres immeubles classiques, les économies peuvent être conséquentes ; à commencer par le coût de construction qui peut aller de 5 à 15% étant donné que les habitants endossent le rôle de maître d’œuvre. Les économies se font aussi sur le plan énergétique, étant donné que la grande majorité des immeubles d’habitat participatif fonctionnent sur des principes de gestion verte de l’eau et des déchets.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 35 54 82 33

Où trouver des projets d’habitat participatif à Bordeaux ?

© ppl - Shutterstock

Bord’ha à La Bastide

Le projet a été récompensé aux Green Solutions Awards France en 2021 avec le Prix Santé & Confort. Immeuble mixte alliant logements et bureaux, Bord’ha a été conçu par l’architecte Frédérik Dain et le consultant en énergie, Philippe Laville.

Situé dans le quartier de La Bastide, le projet se place “aux antipodes d’un projet spéculatif” et se compose de 6 logements locatifs dont 1 occupé par un bénéficiaire d’Habitat et Humanisme.

Village Sarah aux Chartrons

Véritable petit village en ville, le Village Sarah prend place dans le quartier des Chartrons et se compose de 24 appartements répartis en 3 îlots reliés entre les rues Notre Dame, Faubourg des Arts et Barreyre.

Le projet comporte des espaces partagés avec une buanderie, une terrasse commune, un garage à vélos ainsi qu’une salle commune. Un jardin partagé est aussi accessible et est géré par l’association “Esprit de quartier”. Tous ces espaces sont organisés sur des bases communes, par les habitants.

Le Village Sarah allie la mixité intergénérationnelle, économique, culturelle et sociale. Étudiants, séniors, familles, couples, jeunes actifs... Tous les profils ont rejoint l’aventure du co-living. Certains appartements sont occupés par des personnes en situation de handicap moteurs. Toujours en chantier, le projet prévoit de livrer les premiers logements à l’horizon 2023.

Le Jardin Suspendu au Quai de Brazza

Livré en juin 2021, ce projet d’habitat participatif à Bordeaux prend place sur le Quai de Brazza, en rive droite. Composé de 20 logements en accession sociale PSLA et en VEFA, il a remporté le 1er prix du Projet Citoyen UNSFA (Union des Architectes) et USH (Union Sociale pour l’Habitat).

Le Tribequa à Saint-Jean Belcier

Situé dans le quartier Saint-Jean Belcier, le projet prendra place sur l’ancien Tri Postal. Il se compose de logements, bureaux, commerces, d’un hôtel, d’un cinéma ainsi que d’une pépinière d’entreprises. Porté par Bordeaux Euratlantique et BNP Paribas, il doit être livré en 2022.

Questions fréquentes sur l’habitat participatif

©SvetaZi - Shutterstock

Comment trouver les personnes avec qui habiter ?

Il y a plusieurs possibilités. Certains petits groupes sont déjà formés et se mettent en recherche de nouvelles personnes. D’autres, plus isolés se mettent en contact pour créer un projet d’habitat participatif. Grâce à la démocratisation du concept, les collectivités n’hésitent plus à proposer ce type d’habitat, alors que la démarche émanait autrefois des particuliers. Certains organismes d’HLM peuvent aussi lancer leur projet afin de proposer des logements en locatif social participatif. Il existe aujourd’hui diverses plateformes et organismes pour trouver son logement en habitat participatif.

Combien de temps faut-il pour passer de la réflexion à la concrétisation du projet ?

Le processus est plus long que pour un programme immobilier classique. Les premiers projets d’habitat participatif ont mis plus de 10 ans à se concrétiser. Aujourd’hui, le délai varie entre 3 et 5 ans. Les structures d’accompagnement essaient de fluidifier la mise en contact d’acteurs, permettant de concrétiser le projet rapidement.

Quelles sont les difficultés rencontrées dans ce type d’habitat ?

Étant donné que la grande majorité des projets sont liés à des constructions neuves conçues selon un modèle écologique, la plus grande difficulté est de trouver un terrain. Il y a aussi bien entendu le facteur humain avec lequel il faut se familiariser : prendre les décisions en commun...etc.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 35 54 82 33
Partager sur