Transition énergétique : Bordeaux primée par la Commission Européenne

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Avatar de l'auteur "Sophie Castella" Sophie Castella

le 13 mai 2022

[ mis à jour le 13 mai 2022 ]

SOMMAIRE

Bordeaux Métropole a officiellement été récompensée par la Commission européenne pour ses actions en faveur de la transition énergétique et écologique du territoire. Elle rejoint ainsi le cercle des “100 villes climatiquement neutres et intelligentes en 2030”.

©Borja Lopez - Pexels

La Commission Européenne apportera ainsi un soutien en ingénierie ainsi qu’un accès facilité à certaines subventions européennes pour les actions que Bordeaux Métropole mettra en place pour réduire ses émissions carbones. L’objectif : atteindre la neutralité carbone en 2030. Un processus déjà bien enclenché dans le secteur de l’immobilier neuf à Bordeaux.

Envisager la neutralité carbone en 2030

©Hurca - shutterstock

Fin novembre dernier, la Commission Européenne lançait son appel à manifestation d’intérêt “100 villes climatiquement neutres et intelligentes” via son programme Horizon. Un appel à manifestation qui a mobilisé 377 villes, états membres de l’UE, parmi lesquelles 13 municipalités françaises. 10 villes sont sorties du lot à l’issue des délibérations, dont Bordeaux Métropole, qui intégrera la mission prévue par l’Europe. Une mission à laquelle l’UE doit consacrer un budget de 360 millions d’euros entre 2022 et 2023, avec pour principal objectif de faire émerger 100 collectivités en pointe sur plusieurs problématiques liées au réchauffement climatique.

Un projet qui fait suite au constat suivant :

« Nos zones urbaines abritent 75 % des citoyens de l'UE. À l'échelle mondiale, les zones urbaines consomment plus de 65 % de l'énergie produite, ce qui représente plus de 70 % des émissions de CO2. Il est donc important que ces villes agissent en tant qu'écosystèmes d'expérimentation et d'innovation pour aider toutes les autres dans leur transition vers une neutralité climatique d'ici à 2050 ».

Commission Européenne

9 villes françaises sélectionnées

Ce sont 9 collectivités françaises qui ont été sélectionnées pour représenter le programme des 100 villes climatiquement neutres et intelligentes, parmi lesquelles :

Dans le but d’accompagner la transition énergétique, démographique, numérique et économique dans l’ensemble du territoire, le Gouvernement propose aux collectivités territoriales de se doter d’un tout nouveau contrat, à savoir le “contrat de relance et de transition énergétique”.

À l’issue de cette sélection, les 100 villes devront élaborer un plan d’action global pour atteindre la neutralité climatique tous secteurs confondus : l’énergie, la gestion des déchets, le bâtiment, les transports et les plans d’investissement connexes.

Un budget de 562 millions d’euros pour 2022

Pour permettre d’accélérer les missions du label, la Commission Européenne a récemment augmenté le budget du programme Horizon d’Europe de près de 562M d’€. Au total, 16 milliards d’euros sont déployés sur la période 2021-2022.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 35 54 82 33

Quelles sont les missions du label ?

©Alexandros Michailidis - shutterstock

Inscrit dans le cadre des “missions de l’UE”, le label des “100 villes climatiquement neutres et intelligentes” prévoit de répondre à 4 problématiques. Des missions définies par l’Union Européenne dans le volet “vie dans des villes plus vertes” :

  1. l’adaptation du changement climatique ;
  2. la lutte contre le cancer ;
  3. le maintien de la santé des sols au bénéfice de l’alimentation saine, des citoyens, de la nature et du climat ;
  4. la protection des océans.

Chacune de ces missions se verra allouer un budget spécifique ainsi qu’un calendrier. L’objectif à travers celles-ci est de pouvoir stimuler l’innovation et la recherche relative au sein des autres pays membres de l’UE.

Le projet d’inscrit dans une démarche de plus grande ampleur, à savoir le “Pacte vert”. Ce pacte prévoit de faire de l’Europe le premier continent à atteindre la neutralité climatique totale en 2050. En 2030, les 100 premières villes sélectionnées devront avoir réduit leurs émissions de carbone de 55%.

« À l'échelle mondiale, les zones urbaines consomment plus de 65% de l'énergie produite, ce qui représente plus de 70% des émissions de CO2", souligne la Commission européenne. Ce qui doit les amener à agir "en tant qu'écosystèmes d'expérimentation et d'innovation pour aider toutes les autres dans leur transition vers une neutralité climatique d'ici à 2050 »

Les actions mises en place par Bordeaux Métropole pour accélérer la transition énergétique

©ConceptCafe - Shutterstock

Plusieurs pistes sont envisagées par Bordeaux Métropole pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050, entre autres :

Quelques idées innovantes envisagées par Bordeaux Métropole

Pour être plus vertueuse sur le plan énergétique et climatique, Bordeaux Métropole réfléchit à plusieurs alternatives dont l’utilisation des luminaires LED intelligents à détecteur de présence, l’implantation de centrales photovoltaïques, ou encore la mise en place d’un “cadastre solaire” indiquant le potentiel de chaque bâtiment. La municipalité envisage aussi de bannir le plastique des cantines scolaires et de tester les couches compostables en crèche.

Concevoir une mobilité durable à l’échelle de la ville

Pour permettre aux Bordelais de se déplacer tout en favorisant les transports doux, Bordeaux Métropole tente de proposer un service de mobilité durable. L’enjeu est avant tout de réduire le nombre de polluants présents dans l’air et d’offrir un réseau fluide, moderne et tourné vers le confort des usagers.

Sauvegarder la nature et la biodiversité

Bordeaux Métropole a pris conscience du rôle capital de la nature dans la qualité de vie de ses habitants mais aussi dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour ce faire, la municipalité multiplie les actions pour sauvegarder sa biodiversité locale, améliorer la qualité de l’air, valoriser les espaces verts en milieu urbain pour réduire les îlots de chaleur et ainsi faire baisser la concentration de CO2 dans l’air.

Consommer de façon plus responsable

33% des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire proviennent du secteur de la consommation à Bordeaux. Si la municipalité fait appel à 176 exploitants situés à Bordeaux Métropole, encore 1,8% des produits consommés par la ville sont produits à moins de 500 kilomètres. La ville s’est donc engagée à produire de façon plus responsable et à encourager le consommer local.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 35 54 82 33
Partager sur