L'Île d'Arcins rachetée par Bordeaux Métropole pour en faire un grand parc public fluvial

Temps de lecture estimé à environ 5 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Hervé KOFFEL" Hervé Koffel

le 12 avril 2024

[ mis à jour le 12 avril 2024 ]

SOMMAIRE

Nichée au cœur de la Garonne, entre Latresne, Bègles, Bouliac, et Villenave d'Ornon, l'île d'Arcins s'étend sur une superficie de 37 hectares. Ce joyau naturel, s'allongeant sur environ 2 kilomètres de long et 300 mètres de large, occupe une position stratégique, à proximité immédiate des ponts François Mitterrand et Simone Veil (dont l’ouverture est prévue cet été). Ce site exceptionnel vient de faire l'objet d'un rachat par Bordeaux Métropole pour la somme de plus de 1,7 million d'euros. L'ambition derrière cette acquisition ?

Transformer cet espace insulaire en un parc public fluvial, offrant ainsi un nouveau lieu de respiration pour l'agglomération bordelaise. Ce projet visionnaire ne se contente pas de répondre aux besoins récréatifs des citoyens ; il s'inscrit également dans une démarche de conservation écologique, avec la volonté de faire de l'île une réserve naturelle dédiée à la biodiversité et un observatoire privilégié des impacts du changement climatique.

L’île d’Arcins, cet espace naturel pas encore exploité

L'idée de préserver l'île d'Arcins comme sanctuaire de biodiversité remonte à plusieurs décennies, marquée par les ambitions écologiques de figures politiques comme Noël Mamère, ancien maire de Bègles, et Alain Juppé, à l'époque président de la Communauté urbaine de Bordeaux. Ces projets visionnaires, bien que restés en suspens, ont jeté les bases d'une prise de conscience autour de l'importance de cet espace naturel unique au sein de l'agglomération bordelaise.

C'est sous l'impulsion d'Alain Anziani, actuel président de Bordeaux Métropole, et de Clément Rossignol-Puech, maire de Bègles, que le projet a finalement pris forme. La volonté de rendre accessible au public ce patrimoine naturel s'est heurtée à de nombreuses difficultés, notamment les négociations avec le précédent propriétaire, Patrice Benghati, chef d'une société civile immobilière détenant l'île. Après des années de discussions, un accord a été conclu, permettant à la Métropole d'acquérir l'île pour un montant légèrement supérieur à 1,7 million d'euros.

Cette acquisition fait valoir la stratégie de développement durable et de valorisation du patrimoine naturel de Bordeaux Métropole, qui multiplie les opérations favorisant la protection environnementale et agrandissant l'offre d'espaces verts pour ses habitants. L'île d'Arcins devient ainsi le symbole d'une métropole tournée vers l'avenir, consciente de l'importance de préserver ses trésors naturels au bénéfice des générations actuelles et futures.

bordeaux rachète l’île d’arcins – deux jeunes vont du vélo dans un parc
(c) Jacek Chabraszewski - shutterstock

Le projet de Parc public fluvial sur l’île d’Arcins

La transformation de l'île d'Arcins en parc public fluvial constitue un projet ambitieux de Bordeaux Métropole qui ouvrira cet espace au public, tout en préservant son caractère naturel et sa biodiversité. L'objectif est double : offrir un nouveau lieu de détente et de loisirs aux habitants de la métropole et constituer une réserve écologique permettant d'étudier la faune, la flore et les dynamiques hydrologiques de la Garonne.

Cette initiative s'insère parfaitement dans le cadre du programme "Métropole rafraîchissante" lancé en 2023, visant à créer des espaces de fraîcheur urbains pour adapter la ville aux défis du changement climatique.

Sur les 37 hectares que compte l'île, une attention particulière sera portée à la conservation de ses écosystèmes. L'accès au parc sera pensé de manière à minimiser l'impact sur l'environnement, avec une ouverture au public limitée à certaines périodes de l'année, afin de ne pas perturber les cycles naturels des espèces résidentes. Le projet envisage également la création de parcours pédagogiques et de points d'observation de la nature, en collaboration avec des experts environnementaux, pour sensibiliser les visiteurs à l'importance de la biodiversité et aux enjeux écologiques actuels.

Des activités éducatives et des événements ponctuels seront proposés pour permettre à différents publics, des écoliers aux chercheurs, de découvrir et d'interagir avec ce milieu aquatique spécifique. Avant de procéder à tout aménagement, une série d'études approfondies sera menée, comme précisé ci-après. Cette démarche participative et concertée avec les communes avoisinantes et les acteurs locaux garantira que le développement du parc public fluvial se fera en harmonie avec les valeurs écologiques et communautaires de la métropole.

bordeaux rachète l’île d’arcins – une famille s’amuse dans un parc
(c) Mladen Zivkovic - shutterstock

Planification et études du projet pour l’île d’Arcins

Avant de transformer l'île d'Arcins en un immense parc public fluvial, une phase de planification minutieuse est indispensable. Cette étape initiale comprend donc plusieurs études détaillées destinées à évaluer les implications écologiques, sociales et économiques du projet. Un diagnostic complet "quatre saisons" constitue la pierre angulaire de cette démarche. Ce diagnostic permettra d'appréhender les cycles naturels de l'île tout au long de l'année, d'identifier les habitats les plus sensibles, les espèces prioritaires pour la conservation, ainsi que les défis posés par les inondations et les variations climatiques.

Les études incluront une évaluation des infrastructures nécessaires, telles que les pontons et les voies d'accès, pour garantir une intégration respectueuse dans le paysage. Les installations existantes seront mises en conformité et l'ajout d'équipements légers et démontables permettra de préserver le caractère sauvage et naturel de l'île.

La concertation jouera un rôle clé dans le développement du projet. Bordeaux Métropole s'engage à travailler en étroite collaboration avec les communes riveraines, les communautés de communes, ainsi que des partenaires institutionnels tels que Voies Navigables de France. Ce dialogue continu permettra d'aligner les ambitions métropolitaines avec les attentes locales et de renforcer les liens entre l'île d'Arcins et les territoires environnants.

Enfin, la planification du projet tiendra compte de l'accessibilité à l'île, avec des études spécifiques sur les options de transport fluvial et les connexions avec les réseaux de mobilité existants. L'objectif est de faciliter l'accès à l'île d'Arcins tout en promouvant des modes de déplacement doux et respectueux de l'environnement.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur