Le prix Pritzker décerné à deux architectes bordelais

Temps de lecture estimé à environ 8 minutes.
Avatar de l'auteur "Caroline Tison" Caroline Tison

le 21 avril 2021

SOMMAIRE

Cela n’était plus arrivé depuis 2008 avec Jean Nouvel, la France est lauréate du prix Pritzer récompensant le travail des architectes du monde entier. Les deux élus, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal, ont fait leurs études au sein de la capitale girondine, participant au développement de l’immobilier neuf à Bordeaux et partout en France.

Retour sur le prix Pritzker et le travail des deux architectes nommés.

© Sonder Quest - Unsplash

Le prix Pritzker, de 1979 à nos jours

Créé en 1979, le prix Pritzker est impulsé par Jay Pritzker et Cindy Pritzker. Cette récompense est considérée comme étant le « Prix Nobel d’architecture ». Décerné annuellement par un jury indépendant, le prix Pritzker octroie aux candidats lauréats 100 000 dollars de récompense et un médaillon de bronze. Désormais, c’est Thomas J. Pritzker, fils du couple fondateur, qui est président du jury.

Organisé par la fondation Hyatt, en collaboration avec le couple Pritzker, le prix met l’accent sur « un talent, une vision, un engagement qui ont contribué de façon significative à l’humanité et à l’environnement bâti à travers l’art de l’architecture. »

La famille Pritzker

La famille Pritzker est une prestigieuse famille ayant fait fortune dans le monde des affaires à Chicago. Cette ville ayant vu de nombreux gratte-ciel y être édifiés, les Pritzker ont toujours été sensibles à l’architecture, et ouverts aux dessins techniques de nombreux architectes, tels que Mies von des Rohe, ou encore Louis Sullivan.

L’idée de décerner un prix d’architecture émerge à la fin des années 1960. Thomas J. Pritzker explique :

Ma famille a acquis en 1967 un bâtiment qui est devenu l’hôtel Hyatt Regency Atlanta (…) il s’est avéré que le design a eu un effet positif sur l’humeur de nos invités et l’attitude de nos employés (…) Depuis nous avons été très attentifs à l’impact de l’architecture sur les comportements. C’est pourquoi en 1978, ma famille a eu l’idée d’honorer un architecte vivant. Mon père et ma mère pensaient qu’un prix important pourrait encourager et stimuler non seulement la sensibilité du grand public à l’architecture mais aussi l’inspiration des professionnels du secteur.

Thomas J. Pritzker – Président du jury du prix Pritzker, et fils de Jay et Cindy pritzker

En 1979, le premier prix Pritzker est remis à un Américain, dénommé Philip Johnson, figure majeure du mouvement moderne et postmoderniste. Se succéderont alors de nombreux autres architectes d’envergure mondiale, dont deux Français en 1994 et 2008 : Christian de Portzamparc et Jean Nouvel. En 2021, la France est à nouveau mise à l’honneur avec Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal pour l’ensemble de leur œuvre, dont le Palais de Tokyo à Paris, ou encore le FRAC de Dunkerque.

Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal : deux architectes de renom

Le 16 mars 2021, le duo d’architectes Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal s’est vu décerné le prestigieux prix d’architecture, équivalent du prix Nobel. Le jury argumente :

"Leur travail, qui répond aux urgences climatiques et écologiques de notre temps autant qu'à ses urgences sociales, en particulier dans le domaine du logement urbain, redonne de la vigueur aux espoirs et aux rêves modernistes d'amélioration de la vie du plus grand nombre"

Mulhouse, Paris ou encore Bordeaux sont leurs terrains de jeux favoris. Le couple est notamment connu pour le Palais de Tokyo à Paris, mais aussi la Tour Bois-le-Prêtre pour laquelle ils ont reçu l’Équerre d’Argent en 2011.

À Bordeaux, ils sont les architectes de la Maison Tapie à Floirac, de la place Aucoc, du pôle universitaire de sciences et gestion, du GHI-Quartier du Grand Parc avec la régénération de trois tours vouées à la démolition et pour lesquels ils ont imaginés 530 logements.

La rencontre

Le couple se rencontre sur les bancs de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Bordeaux dans les années 1970. Diplômés en 1980, leur chemin professionnel se sépare un temps. Anne Lacaton enchaîne un DESS d’urbanisme à l’université Bordeaux III en 1984, tandis que Jean-Philippe Vassal est engagé comme architecte-urbaniste au Niger de 1980 à 1985.

Lacaton et Vassal : l’agence d’architecture

En 1987, le couple forme sa propre agence d’architecture nommée Lacaton et Vassal. S’en suivra de nombreuses réalisations de la part du couple, certaines primées. Leurs premières œuvres expriment et encrent leur conviction architecturale à travers une technique issue de tantôt de l’industrie, tantôt de l’agriculture. Leur approche minimale et économique de l’architecture leur vaut nombre d’éloges.

Concentrés sur le logement social, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal établissent la Cité Manifeste à Mulhouse en ayant à cœur de libérer l’espace avec de grands volumes décloisonnés, des jardins d’hiver, ou encore des aménagements personnalisables.

Les prix et nominations de l’agence Lacaton et Vassal

Une conception architecturale durable, abordable et humaniste

"Travailler avec les complexités, les problèmes, partir de quelque chose qui ne va pas, et transformer en quelque chose qui va. […] Notre travail consiste à résoudre les contraintes et les problèmes et à trouver des espaces qui peuvent créer des utilisations, des émotions et des sentiments. […] À la fin de ce processus et de tous ces efforts, il doit y avoir de la légèreté et de la simplicité, alors que tout ce qui a précédé était si complexe."

Jean-Philippe Vassal, pour l’AFP

Transformer plutôt que démolir, voici le credo du couple architecte. Par exemple, lors de la rénovation de la Tour Bois-le-Prêtre, le béton sur les façades a laissé place à des balcons bioclimatiques. L’expérience a été répétée à Bordeaux, au sein du quartier Grand Parc pour les bâtiments G, H et I et leurs 530 logements :

"La transformation a entraîné une réinvention visuelle spectaculaire du complexe de logements sociaux, la modernisation des ascenseurs et de la plomberie, et l'expansion généreuse de toutes les unités, dont certaines ont presque doublé de taille, sans déplacement de résidents et pour un tiers des coûts de démolition et de construction neuve"

Argumentaire du jury du Prix Pritzker

"Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont toujours compris que l'architecture donne sa capacité de construire une communauté pour l'ensemble de la société. Leur objectif de servir la vie humaine à travers leur travail, la démonstration de force dans la modestie, et la culture d'un dialogue entre l'ancien et le nouveau, élargit le champ de l'architecture."

Mme Pritzker

La vision du couple offre une architecture dédiée au bien-être du plus grand nombre, avec de grands espaces, des techniques écologiques, pour un logement accessible aux budgets modestes. L’espace est fortement corrélé à la liberté et au bien-être pour les deux architectes. Appliquant cette technique au logement, ils l’expérimentent également sur des structures d’enseignements ou d’art, telles que l’École Nationale d’Architecture de Nantes en 2009, ou bien le Palais de Tokyo et la rénovation de son aile gauche en 2012.

Le couple s’exporte également internationalement, à Vienne en Autriche, avec le Café Una de l’architekturzentrum en 2001, et le Chêne-Bourg à Genève qui constitue un immeuble de logements et de bureaux.

À noter qu’Anne Lacaton est la 6è femme architecte récompensée du prix depuis sa création en 1979.

Dans les pas de Jean Nouvel et Christian de Portzamparc

Le couple Lacaton-Vassal rejoint les deux précédents lauréats français du prix d’architecture : Christian de Portzamparc en 1994 et Jean Nouvel en 2008. Les architectes français semblent réguliers dans leurs récompenses architecturales avec, tous les 13 ou 14 ans une élection au Pritzker.

Christian de Portzamparc, 1er lauréat français du prix Pritzker

À l’instar de Jean-Philippe Vassal, Christian de Portzamparc est également né à Casablanca au Maroc. Diplômé de l’École des Beaux-Arts de Paris, il s’illustre notamment avec son agence : l’Atelier Christian de Portzamparc, en 1980.

C’est en 1994 qu’il reçoit le prix Pritzker, faisant de lui le premier Français primé de cette récompense. Dix ans plus tard, il recevra le Grand Prix d’urbanisme.

Architecte prolifique, il est notamment l’auteur de la Cité de la musique à Paris, dans le 19è arrondissement, pour laquelle il a reçu L’Équerre d’Argent.

C. de Portzamparc est commandeur des Arts et des Lettres, officier de l’ordre national du Mérite, chevalier de la Légion d’Honneur et membre de l’American Institute of Architects (A.I.A.)

Le prix Pritzker le récompense notamment pour la Cité de la Musique à Paris et l’École de Danse de l’Opéra de Paris, mais aussi pour la Tour du Crédit Lyonnais à Lille, la LVMH Tower à New York, l’ambassade de France à Berlin, ainsi que pour le Luxembourg Philarmonie.

Jean Nouvel et l’Institut du Monde Arabe

Jean Nouvel est un architecte, né dans le Lot-et-Garonne à Fumel. Internationalement reconnu, il est, entre autres, l’auteur de l’Institut du Monde Arabe à Paris, la rénovation de l’Opéra de Lyon, les Galeries Lafayette à Berlin, la fondation Cartier à Paris, ou encore le musée du Quai Branly. Architecte mondial, il s’illustre en Italie, au Qatar, en Espagne, en Australie et aux quatre coins du monde.

Focus sur l’Institut du Monde Arabe à Paris

Reprenant les codes architecturaux et la géométrie arabe, l’Institut est composé de 240 moucharabiehs possédant des diaphragmes s’ouvrant et se refermant à chaque changement d’heure. Initialement, ces diaphragmes devaient se mouvoir selon l’ensoleillement, afin de remplir la fonction de régulateur thermique. Une défaillance technique des cellules photoélectriques a empêché le bon fonctionnement du système.

En 1987, le bâtiment reçoit L’Équerre d’Argent, puis un Aga Khan d’architecture.

Situé au cœur de Paris, sur la place Mohammed V, dans le 5è arrondissement, l’IMA propose une architecture à la croise du monde arabe et du monde occidental. Afin d’améliorer les relations diplomatiques, Valery Giscard d’Estaing décide de sa construction, reprise par François Mitterrand dans sa politique de grands travaux.

Inauguré le 30 novembre 1987, l’Institut du Monde Arabe présente des collections permanentes se concentrant autour de l’archéologie antique et médiévale, l’ethnographie, l’art et l’artisanat et la création contemporaine.

SOURCES
  • L’histoire du prix Pritzker – Batiactu (2008)
  • Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal, prix Pritzker 2021 : espace et humanité – Batiactu (mars 2021)
  • Deux architectes français, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal, Pritzker Prize 2021 – Wukali (mars 2021)
  • Le prix Pritzker d’architecture pour les Français Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal – Le Monde (mars 2021)
  • Lacaton & Vassal, le jury du Pritzker 2021 explique son choix – Chroniques d’architecture (mars 2021)
  • Le prix Pritzker décerné à deux Français, chantres du «plaisir d’habiter» - Libération (mars 2021)
  • Deux français, architectes du bien être bon marché, lauréats Pritzker – Challenges (mars 2021)
  • Deux Français ont obtenu le prix Pritzker, l'équivalent du Nobel en architecture – Le Journal du Dimanche (mars 2021)
Partager sur