Le Triangle d’Or à Bordeaux : son histoire & sa vie actuelle

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Morgane Caillière" Morgane Caillière

le 10 février 2023

[ mis à jour le 15 février 2023 ]

SOMMAIRE

Le triangle d’or est un nom communément octroyé à l’épicentre des beautés historiques d’une grande ville en France. Le triangle d’or de Bordeaux niche entre les allées de Tourny, les cours de l’intendance et Georges Clémenceau. Il abrite la place des grands Hommes et les rues qui portent leurs noms : Voltaire, Diderot, Montaigne, Montesquieu, Rousseau. Suivez le guide à la découverte du triangle d’or bordelais.

L’histoire du triangle d’or bordelais

L'âge d’or

Les premiers bâtiments du triangle d’or datent du XIème siècle et se limitent au cours de l’Intendance. Avant le XVIIIe siècle, le triangle d’or bordelais est habité de couvents des ordres Jacobins et Récollets dont subsistent aujourd’hui encore la cour Mably et l’église Notre Dame.

C’est néanmoins au XVIIIe siècle, âge d’or bordelais marqué par le commerce du vin, du sucre et des esclaves, que le quartier actuel prend forme avec son grand théâtre, ses immeubles bourgeois et hôtels particuliers en pierre calcaire blanc/beige de Frontenac, de Brétignac ou de Sireuil (carrières de Guyenne). C’est durant cette même époque que Bordeaux construit ce qui constitut alors le plus grand ensemble architectural du XVIII éme siècle en Europe.

C’est donc au XVIIIème siècle que le pouvoir royal choisit l’emplacement du triangle d’or pour y bâtir un espace de résidence, de loisirs et de rencontres à l’intention des grands bourgeois commerçants de la cité du vin. Les travaux débutent en par le percement des deux axes de circulation majeurs que sont les Allées de Tourny en 1743 (du nom de l’intendant de Guyenne sous Louis XV) et le cours Georges Clemenceau en 1746.

façade de Notre Dame au cœur du quartier du triangle d’or à Bordeaux
©Gzen92

Le triangle d’or post révolutionnaire

Suite à la révolution, les couvents sont nationalisés. L’architecte Chalifour lance la construction de la Place des Grands Hommes et les rues en étoiles qui y mènent portant chacune le nom d’un philosophe des lumières.

La nationalisation des jacobins et des récollets avait dégagé un très vaste espace dans le futur quartier des « Grands Hommes » propre à une grande opération d’urbanisme. Spontanément en juillet 1790, neuf architectes, pleins de zèle révolutionnaire, offrirent leurs services. Le plus résolu était Laclotte cadet qui exposa par écrit ses projets concernant le quartier37. Il proposait une place circulaire située au cœur du « triangle » et des voies rayonnantes.

Michel Figeac

Source : Révolution et urbanisme à la fin du XVIIIe siècle - Bordeaux entre vandalisme, iconoclasme et spéculation immobilière

En 1792, la construction des habitations privées subit un fort ralentissement due à la crainte des commanditaires dans une période ou étaler ses richesses était pour le moins “peu recommandé”. Le Théâtre Français à la façade arrondie et d’inspiration néoclassique et sa place de l’architecte Dufart fut commencé en 1793 et achevé en 1800 (c’est aujourd’hui le cinéma CGR Bordeaux Le Français). En 1795, la “maison” du consul de Hambourg fut édifiée par l’architecte Louis Combes sur les allées de Tourny. Arrêtés par le régime de la terreur qui fit rage entre 1793 et 1794, les travaux pour la plupart ne reprirent qu’en 1797 .

L’ époque contemporaine

Au début du XIXème siècle, le grand marché de la place Gambetta (appelée alors place nationale) s’installe sur la place des grands hommes. C’est seulement 50 ans plus tard que la municipalité fait construire une halle métallique (très en vogue, depuis l’érection des Halles Baltard parisiennes), dessinée par Charles Burget pour abriter un marché qui est devenu quotidien.

L’édifice ne durera qu’un siècle et c’est Jacques Chaban Delmas qui lancera les travaux de l’actuel marché par un vaste édifice de béton et de verre dessiné par Claude Henry Aubert architecte en chef pour l'aménagement de la Côte Aquitaine, de la patinoire de Meriadeck et de la trésorerie générale de la Gironde.

Le marché de la place des grands hommes sera rénové en 2019, agrémenté d’une promenade et d’une marquise vitrée. L’atrium est mis en valeur par une suspension très contemporaine,

Le Triangle d'or est desservi par le tramway en 1 880. Un tramway qui s’électrise en 1897.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Le triangle d’or aujourd’hui

la porte dijeaux fait partie des six portes emblématiques de Bordeaux
©Mystic Stock Photography

Concernant les délimitations du quartier triangle d’or, les avis divergent. Certains l’arrête aux allées de Tourny quand d’autres y inclue la place des Quinquonces. Les 3 angles sont marqués par la Place Gambetta, le Grand Théâtre et la Place Tourny.

Aujourd’hui, le triangle d’or bordelais est à l’image de son comparse parisien, le quartier ultra chic de la cité du vin . Boutiques de luxe, restaurants gastronomiques et grands hôtels jalonnent les rues bordées d’immeubles classiques en calcaire à astéries ou pierre de Bordeaux.

Parmi les établissements les plus réputés :

Sur la place Gambetta qui a abrité une décharge avant le XIXème et la guillotine durant la révolution, un charmant jardin à l’anglaise accueille les balades des locaux.

Le Cours de l’Intendance est lui jalonné de boutiques de luxe. Au numéro 57, une maison occupée par le peintre Goya dans les dernières années de sa vie porte une plaque en son honneur.

Il n’a plus de marché sous le bâti de la place Des Grands Hommes, en dépit d’une présence sur place de 160 ans. La place est aujourd’hui occupée par des commerces de grandes enseignes en rez-de chaussée et par un supermarché Carrefour en sous-sol.

Triangle d’or à Bordeaux : vivre dans l’hyper hypercentre

Une vie quotidienne dans le quartier du Triangle d’or permet la proximité de tous les commerces du quotidien. Nul besoin d’emprunter le tram ou la voiture pour se sustenter. Côté culture, c’est idem. Cinéma, théâtre, musée, tout est accessible à pied depuis le triangle d’or.

Élever des enfants dans le Triangle d’Or

Pour scolariser des enfants, le quartier est également plutôt bien situé. Les écoles primaires du Vieux Bordeaux (publiques), du Pas Saint Georges et Notre Dame (privées) sont réparties autour du quartier et joignable en laissant la voiture au garage. Le lycée Michel de Montaigne est accessible facilement en 4 arrêts de tram et 5 minutes de marche. Pour les collégiens en revanche, le chemin est un peu plus long 16 minutes de transports en commun sont nécessaires pour rejoindre le premier collège public.

Triangle d’or Bordeaux : le prix du m²

lun appartement de style haussmannien avec cheminée, parquet en biseau
©cynoclub - Shutterstock

Sans grande surprise, le triangle d’or est le secteur le plus cher de Bordeaux en matière d’immobilier. Le prix médian du m² pour un achat d’appartement sur la place des Grands Hommes est de 7 157€ au 1er février 2023. Le prix le plus bas est à 4 487 € et la fourchette haute à 10 516€.

Evidement aucun programme immobilier neuf n’est construit sur le secteur. Néanmoins, il est possible de trouver des programmes d’immobiliers anciens réhabilités à quelques pas du triangle d’or.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur