Quels sont les frais liés à l’achat dans l’immobilier neuf à Bordeaux ?

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Avatar de l'auteur "Charline N." Charline N.

le 16 février 2022

[ mis à jour le 16 février 2022 ]

SOMMAIRE

Bordeaux a de quoi attirer les acheteurs et investisseurs : patrimoine historique et viticole, vie culturelle animée, population étudiante importante et économie dynamique.

Si vous en faites partie, et que vous souhaitez investir dans l’immobilier neuf à Bordeaux, il est important de bien évaluer le budget nécessaire en amont. Un achat immobilier comprend, bien sûr, le coût du logement, mais également tous les frais annexes qui y sont liés. Ces frais sont nombreux et il est essentiel de les budgétiser avec précision, afin de s’assurer d’avoir les fonds demandés avant de s’engager dans un projet aussi important.

Achat d’un logement neuf à Bordeaux, comment évaluer les frais annexes ?

©fizkes - Shutterstock

On évalue souvent le budget nécessaire à l'achat d’un logement en fonction de son prix et du remboursement d’un crédit immobilier, mais cela n’est pas suffisant. Pour ne pas faire d'erreur ou surévaluer ses capacités financières, il est important de bien évaluer les frais et les charges annexes liés à cette acquisition.

Pour vous aider, voici un récapitulatif de tous les frais engendrés par l’achat d’un logement neuf à Bordeaux :

Le crédit immobilier

Peu d’acquéreurs achètent leur futur bien immobilier comptant. La plupart du temps, ils souscrivent à un crédit immobilier, plus ou moins important, pour financer en partie leur achat. Les intérêts qu’ils devront rembourser à l’organisme prêteur sont les premiers frais engagés par leur achat. Même si les taux d'intérêt sont actuellement très bas, ils constituent néanmoins un montant non négligeable qu’il faut comptabiliser avant d’avancer dans son projet.

En complément au remboursement de l'intérêt de l’emprunt, il faut également ajouter les frais d'ouverture et d’administration du dossier. Le montant de ces frais bancaires diffère en fonction des banques. Ils atteignent en général 1 % du montant emprunté.

Un emprunt immobilier entraîne inévitablement des frais d'assurance-emprunteur. Ils sont obligatoires et couvrent le décès ou l’incapacité de travail de l’emprunteur. Ils représentent en général 1% du capital emprunté.

Les frais de notaire

©Proxima Studio - Shutterstock

Pour tout achat immobilier en France, qu’il soit ancien, neuf ou à construire, il faut payer des frais de notaire. Également appelés droits de mutation, ces frais sont toutefois moins importants lors de l'achat d’un logement neuf. Ils peuvent en effet atteindre au maximum 3% du montant emprunté, contre 7 à 8 % lors d’un achat dans l’ancien. La différence est donc loin d’être anodine.

Lorsque c’est le notaire qui est l'intermédiaire de la vente, il est alors rémunéré en recevant des émoluments. Ces honoraires sont fixes et déterminés par l'État, et ils sont proportionnels au montant du bien immobilier acquis :

À cela s’ajoute le remboursement de tous les frais engagés par le notaire pour la bonne réalisation de la vente : certificat d'urbanisme, taxe de publicité foncière, timbres fiscaux, frais de géomètre...

La commission de l'agent immobilier

©alphaspirit.it - Shutterstock

Si vous faites appel à un agent immobilier pour rechercher et gérer l’achat de votre futur logement, il faudra alors rémunérer son travail, ses différentes missions et les frais qu’il engage pour la réalisation de la vente. Son travail est rémunéré via une commission fixée en amont du projet entre l’intermédiaire et l’acquéreur.

Cette commission équivaut soit à un pourcentage de la transaction, soit à un forfait. Pour rémunérer une agence immobilière classique, il faut compter entre 5 et 8 %. La commission des mandataires immobiliers et chasseurs d’appartements est moins élevée et se situe entre 3 et 5 % de la transaction.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 35 54 82 33

La taxe sur la valeur ajoutée

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est sans doute le frais annexe le plus élevé à payer lors de l’achat d’un logement neuf à Bordeaux. Depuis le 1er janvier 2014, le taux de la TVA s’élève à 20 %.

On peut noter que certains départements ont la chance de bénéficier d’un taux de TVA plus bas lors de l’achat d’un bien immobilier. C’est le cas de la Corse et des départements d’outre-mer, où la TVA s’élève à 8 % à 8,50 %.

©Sauko Andrei - Shutterstock

Par ailleurs, des dispositifs existent pour bénéficier d’un taux de TVA moindre lors d’un achat immobilier. C’est par exemple le cas si le logement neuf se situe en zone ANRU. Ces zones sont considérées comme des quartiers prioritaires pour des travaux de réhabilitation urbaine par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, afin d'en faire des espaces dynamiques et plus attractifs.

Ainsi on effectue un achat immobilier dans un secteur en devenir en pleine évolution, tout en bénéficiant d’un taux de TVA réduit à 5,5 %.

Les taxes des biens immobiliers neufs

Lors de l’acquisition d’un bien immobilier neuf à Bordeaux, il est obligatoire de s’acquitter d’une taxe d’aménagement. Cette taxe fait partie des impôts locaux. Elle est versée en partie à la commune, au département et à la région.

Le montant de la taxe d’aménagement est calculé par la direction départementale des territoires. Toutefois, en cas de vente en l'état futur d'achèvement (VEFA), c’est-à-dire en cas d’achat sur plan, cette taxe doit être payée par le vendeur.

En plus de la taxe d’aménagement, il ne faut pas oublier de prendre en compte le paiement de la taxe foncière chaque année, ainsi que celui de la taxe d'habitation. En général, la taxe d'habitation et la taxe foncière représentent le montant d’un loyer.

À noter, il est possible de ne pas payer la taxe foncière pendant deux ans, si le bien immobilier est acheté neuf.

Les frais de copropriété

Si vous achetez un appartement neuf à Bordeaux, vous devrez alors régler chaque année des frais liés à la copropriété qui a en charge l’entretien de votre immeuble. La copropriété assure en effet l'entretien et l'administration des parties communes (gestion des ordures ménagères, nettoyage hebdomadaire des parties communes, entretien des espaces extérieurs…).

Les frais de copropriété sont payés par les locataires à partir du moment où ils vivent dans le logement. Ils varient en fonction du type de propriété et des équipements de la copropriété (ascenseur, jardin, etc.).

Limiter les frais en faisant appel à des experts

© Atstock Productions - Shutterstock

Enfin d’économiser sur les frais annexes liés à un achat immobilier neuf, il est possible de faire appel à un courtier en crédit immobilier. En effet, grâce à leurs connaissances pointues du marché et à leur réseau, les courtiers sont en mesure de vous proposer les meilleurs crédits immobiliers du marché. Un crédit qui soit adapté à votre dossier et à vos besoins. Cela permet, la plupart du temps, de bénéficier de crédit financièrement plus avantageux et de réaliser ainsi des économies non négligeables.

En bref, l’achat d’un bien immobilier neuf à Bordeaux engage différents frais financiers annexes. Et il est important de bien savoir les évaluer avant de s’engager dans un projet de cette importance. Remboursement d'intérêts, frais de notaire, TVA, frais de copropriété… Certains de ces frais peuvent être minimisés en faisant appel à des experts, comme les courtiers en crédit immobilier.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 35 54 82 33
Partager sur