Les politiques publiques à Bordeaux

Temps de lecture estimé à environ 14 minutes.

SOMMAIRE

Bordeaux-Métropole fait montre d’un investissement massif dans ses politiques publiques afin de maintenir et embellir son attractivité. Car en effet, la capitale girondine, hissée au deuxième rang des métropoles françaises de droit commun, rayonne par sa situation géographique propice au tourisme, ses campus universitaires, ses pôles économiques ainsi que sa culture et son patrimoine historique et architectural.

Engagée dans des enjeux actuels en termes de développement durable, la ville de Bordeaux prend à cœur de développer des projets urbains et des actions territoriales tout en respectant à la fois l’environnement ainsi que l’opinion de sa population galopante. Bordeaux resplendit par ses caractéristiques immobilières, fiscales et de mobilité, mais aussi à travers ses nombreux projets urbains en lien avec l’écoresponsabilité.

Politiques publiques à Bordeaux - La place du Parlement à Bordeaux
© Eo naya - Shutterstock

Accès au logement

Plusieurs options s’offrent aux Bordelais qui souhaitent devenir propriétaires d’un bien immobilier. Dans le but de favoriser l'accès au logement à Bordeaux Bordeaux-Métropole propose de multiples prêts bancaires, tels que le PTZ mais aussi le PTZ propre à la ville, le Passeport Premier Logement ou encore le Prêt Social à la Location Accession. L’habitat participatif peut également être une bonne alternative pour celles et ceux qui désirent accéder à la propriété de manière collective tout en faisant des économies.

Le Prêt 0 % Bordeaux-Métropole

Réservé aux primo-accédants, le Prêt à Taux Zéro (PTZ) de Bordeaux-Métropole peut être octroyé uniquement par les banques partenaires de la ville. Conditionné à l’éligibilité au PTZ national, il est cumulable avec d’autres prêts.

Pour bénéficier du Prêt 0% de la métropole bordelaise, il ne faut pas dépasser certains plafonds dont celui concernant le revenus fiscal de référence ainsi que le prix du mètre carré.

Le remboursement de ce prêt bordelais est étalé sur une durée de 14 ans.

Le Passeport Premier Logement (PPL)

À l’instar du Prêt 0%, le Passeport Premier Logement concerne les primo-accédants. Son montant est fixé entre 3 000 et 6 000 € selon le nombre d’occupants du logement.

De la même manière que pour tous les autres prêts, l’obtention du PPL est soumis à conditions :

Découvrez comment bénéficier du PPL à Bordeaux

L’habitat participatif

À la croisée de la colocation et de la copropriété, ce mode d’habitation repose sur un concept d’accession à la propriété en collectif. C’est-à-dire qu’il constitue un projet immobilier commun à plusieurs personnes qui se retrouvent autour de valeurs telles que le partage, la solidarité et l’entraide. L’habitat participatif offre de nombreux avantages économiques comme des frais plus abordables lors de la construction du logement ainsi que de sa gestion.

Politiques publiques à Bordeaux - Architecture typique bordelaise
© FreeProd33 - Shutterstock

Le Prêt Social à la Location Accession (PSLA)

Le PSLA est un prêt sécurisé pour les bailleurs sociaux. En effet, ce prêt permet à l’acquéreur de se projeter dans son futur logement tout en se constituant un apport personnel pour l’achat du bien. En effet, avec la location accession, le logement est loué pour une durée de 5 ans puis vient une phase d’achat ou de rétractation.

Comme tous ses homologues, le Prêt Social à la Location Accession est soumis à certaines conditions : ne pas dépasser le plafond de ressources fixé notamment. Ce plafond dépend essentiellement du nombre d’occupants mais également de la zone géographique du bien immobilier.

Le PSLA présente divers avantages :

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) national

Le PTZ, bien connu en France, possède l’avantage non-négligeable de ne pas avoir d’intérêts de remboursement. Autrement dit, l’emprunteur qui contracte un crédit à hauteur de 25.000 € ne rembourse que 25 000 €.

Le PTZ vient en soutien à un projet immobilier, que ce soit un achat d’un logement préexistant ou d’une construction neuve. Il concerne uniquement les résidences principales. D’une durée de 20 à 25 ans, ce prêt dépend non seulement de la zone géographique du bien mais également du plafond de revenu fiscal de référence du foyer. Il se compose de deux phases : une phase de différé où l’acheteur ne rembourse rien pour une durée déterminée puis une phase de remboursement. Le Prêt à Taux Zéro est cumulable avec d’autres prêts.

Production de logements

Bordeaux-Métropole bénéficie d’un zonage qui la classe en B1 et la qualifie de em>“zone tendue” en matière d’immobilier. La demande de logement y est bien supérieure à l’offre proposée. Cependant, l’agglomération ne reste pas passive face à l’état de son marché immobilier. En plus de s’adapter à cette situation, elle ambitionne d’atteindre le million d’habitants d’ici 2030.

Démographie bordelaise et marché immobilier

L’attractivité de la métropole girondine s’est démultipliée à tout point de vue ces dernières années : économique, touristique et géographique, culturelle et universitaire. De ce fait, sa démographie est en constante évolution et cette croissance impacte le marché immobilier bordelais.

L’agglomération s’affaire à produire plus de logements pour s’adapter à cette demande de plus en plus forte et maintenir son attractivité. L’afflux de personnes, renforcé par l’ouverture de la LGV qui relie Bordeaux à Paris, conduit la métropole à imaginer des aménagements immobiliers d’envergure : création d’écoquartiers, projet 50 000 logements, Bordeaux Euratlantique, pour ne citer qu’eux.

Par ailleurs, Bordeaux-Métropole voit sa population étudiante augmenter chaque année. De plus en plus d’étudiants investissent la ville : ils privilégient les petites surfaces pour se loger. Les campus bordelais ont vu grimper leur nombre d’étudiants de plus de 10,05 % entre 2012 et 2016 (92 275 étudiants inscrits pour l’année universitaire 2015/2016) (2016, Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation).

La capitale girondine a donc mis en place le projet 50 000 logements qui a débuté par la livraison de 500 logements à la fin de l’année 2018 et qui se poursuit sur les 11 communes concernées.

La demande de logements à Bordeaux

Par son attractivité universitaire mais aussi grâce à la Ligne Grande Vitesse Bordeaux-Paris, la demande de logements s’est accrue dans la capitale girondine. Aussi, aux programmes des politiques publiques urbaines la construction de logements est en première ligne pour parvenir à satisfaire les nouveaux arrivants. Si les prix ont grimpé, cela participe au prestige de la métropole.

Les appartements sont légion au sein du parc immobilier bordelais. Toutefois, la vente de logements individuels se diversifie et les maisons sont de plus en plus demandées par les familles bordelaises.

Si Bordeaux-Métropole garde le cap d’une production de logements augmentée, c’est parce qu’elle souhaite ardemment accueillir 1 million d’habitants à l’horizon 2030. Pour ce faire, la ville investit également dans les logements dits “sociaux”, qui permettent aux ménages modestes de se loger.

Politiques publiques à Bordeaux - La place de la Victoire à Bordeaux
© Sergey Kelin - Shutterstock

Les engagements de Bordeaux-Métropole pour le logement

L’agglomération fournit de nombreux efforts afin d’améliorer son parc immobilier. Réhabilitations et rénovations de logements anciens, aménagements de nouveaux espaces et de nouveaux quartiers, métamorphosent la commune. Cette transformation s’effectue en adéquation avec les enjeux actuels environnementaux. Dans le respect de l’environnement et de la biodiversité, les nouvelles constructions bordelaises, qui ont vu leur rythme s’accélérer, sont tenues de se conformer aux normes énergétiques en vigueur.

Les engagements de la métropole se concentrent sur des écoquartiers en devenir tels que Bordeaux Euratlantique, Brazza, Bastide-Niel ou encore Ginko pour ne citer qu’eux. Cette dynamique de construction ne cesse de se développer le long de la Garonne.

Réfléchis et pensés de manières écologiques et respectueuses, les nouveaux logements de Bordeaux-Métropole satisfont déjà nombre de Bordelais et nouveaux arrivants, étudiants, actifs ou séniors. Célibataires, en couple ou en famille.

Consultez notre page dédiée pour tout savoir sur la production de logements à Bordeaux

Fiscalité

La taxe d’habitation

En 2017, Emmanuel Macron annonçait vouloir supprimer la taxe d’habitation pour les résidences principales. Cette suppression s’est organisée selon une baisse progressive de l’impôt pour qu’elle soit définitivement effective en 2020 pour 80 % des contribuables. Pour les 20 % restants, la taxe d’habitation n’aura plus lieu d’être d’ici 2023.

Toutefois, cet impôt est toujours valable pour ce qui est des résidences secondaires.

Le foncier à Bordeaux

La taxe foncière concerne uniquement les propriétaires. Elle sert principalement à financer les équipements collectifs ainsi que les services des collectivités territoriales et assure un certain confort de vie aux habitants. Cet impôt est calculé selon le niveau de vie des ménages bordelais. C’est pourquoi, son montant témoigne du prestige de la commune.

À Bordeaux, la municipalité a décidé, en 2019, une baisse des impôts locaux en réaction à la révision des bases qui avait été fixée par l’État la même année.

Par ailleurs, si la ville s’efforce de limiter le montant et sa hausse de la taxe foncière, il est également possible d’en être partiellement exonéré en achetant un logement neuf.

Découvrez les particularités de la fiscalité girondine

Le mécénat

Au sein de la métropole bordelaise, il est néanmoins envisageable de bénéficier de certaines réductions par le biais du mécénat. Le mécénat concerne les projets et intérêts publics et finance la protection, la restauration et la valorisation du patrimoine.

Faire un don entraîne une réduction d’impôt pour les mécènes, que l’on soit un particulier ou une entreprise. Toutefois, l’abattement fiscal est différent selon les types de donateurs.

La Nouvelle-Aquitaine est la première région mécène de France avec des investissements dans les domaines du social, de la culture et du patrimoine, de l’éducation, de la santé et de l’environnement.

Politiques publiques à Bordeaux - La place de la Bourse à Bordeaux et son palais
© LucVi - Shutterstock

Développement Durable

Le label Cit’ergie

Le label Cit’ergie est un label d’envergure européenne qui récompense les engagements et la mise en œuvre de politiques climatiques-air-énergie des communes et intercommunalités. Bordeaux-Métropole est la première ville de France à atteindre un score exceptionnel (63 points) après seulement un an d’engagement. Inscrite en 2011, elle a obtenu le label en 2019.

Le label Cit’ergie est alloué pour une durée de 4 ans : il est décerné pour les efforts des métropoles en faveur de la transition énergétique.

Bordeaux-Métropole a investi massivement dans le développement durable à travers les énergies renouvelables, la mobilité décarbonée, la rénovation énergétique des habitats et la préservation de la biodiversité.

Bordeaux-Métropole a pour objectif d’obtenir le label Cit’ergie Gold en 2023, plus haute distinction et consécration pour la ville.

Les pesticides bannis de la ville

La législation française a interdit l’usage des pesticides dans les espaces publics à partir du 1er janvier 2017 et a étendu cette loi aux particuliers à partir du 1erjanvier 2019. Cette décision a été prise en réaction des impacts observés sur l’environnement et les êtres humains. En conséquence, Bordeaux-Métropole a engagé un budget supplémentaire nécessaire aux nouvelles méthodes de désherbage et entretien des espaces publics.

Les jardins partagés

Avant même de cultiver un sol, les jardins communautaires ont essentiellement été imaginés autour de valeurs telles que le partage, la solidarité et l’entraide. Les jardins partagés sont avant tout des lieux sociaux : ils favorisent les rencontres, les échanges et ont vocation à rompre l’isolement des personnes fragilisées.

Respectant l’environnement et les directives ordonnées par les villes et les lois, les initiatives de jardins collectifs peuvent être accompagnées et soutenues par les villes, c’est notamment le cas de Bordeaux-Métropole. La métropole girondine possède par ailleurs quelques 228 jardins collectifs dont 154 jardins partagés.

Politiques publiques à Bordeaux - Le monument aux Girondins, place des Quinconces à Bordeaux
© Leonid Andronov - Shutterstock

Le tertiaire soutenu par la ville

3è consommateur d’énergie sur le sol français, le secteur tertiaire se doit d’initier une transition écologique rapide.

Bordeaux-Métropole encourage les entreprises du tertiaire dans cette direction à travers la “Charte métropolitaine Climat-énergie-volet tertiaire”. Sa signature atteste de l’engagement des entreprises à réduire la consommation énergétique au sein de leurs bâtiments.

Qu’elles soient publiques ou privées, les entreprises peuvent bénéficier d’un soutien technique et financier de la part de la ville à travers un appel à projet qui évalue les initiatives et élit des lauréats chaque année.

Voici comment Bordeaux promeut le développement durable sur son territoire

Transports en commun

Piétons et cyclistes

Piétons et cyclistes sont soumis au Code de la Route. Bordeaux-Métropole aménage son espace public pour favoriser les modes de circulation doux.

Suite aux améliorations apportées pour l’intégration des personnes à mobilité réduite au sein de l’espace urbain, la ville de Bordeaux a été récompensée par le label “Tourisme et Handicap”. Elle est également la ville pilote pour le label “Destination pour tous” qui évalue l’accessibilité de la commune pour tous.

Pour ce qui est de la circulation cycliste, la métropole aquitaine a mis en place le “plan vélo métropolitain” et lui a destiné un budget de 70 millions d’euros. Par ailleurs, Bordeaux-Métropole a instauré l’intermodalité permettant aux cyclistes de pouvoir voyager dans les tramways avec leur vélo à certaines heures de la journée et selon l’affluence.

Le réseau Transports Bordeaux Métropole (TBM)

TBM regroupe plusieurs modes de transport dont les vélos libre-service, les bus, les tramways ainsi que les navettes fluviales.

La métropole est dotée de 4 lignes de tram qui circulent sur une amplitude de 05h00 à 01h00 du matin et 85 lignes de bus. Particularité d’une ville traversée par un fleuve, Bordeaux met à disposition des riverains des navettes fluviales qui effectuent la traversée de la Garonne d’une rive à l’autre sur différents pontons.

Politiques publiques à Bordeaux - Le tramway à Bordeaux
© Leonid Andronov - Shutterstock

Les grands projets pour la mobilité bordelaise

Le projet principal concernant la mobilité bordelaise concerne la nouvelle liaison entre Bordeaux et Saint-Aubin-de-Médoc par une ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) qui reliera Saint-Aubin à la gare Saint-Jean au centre-ville de Bordeaux.

Prenez connaissance des projets de la métropole bordelaise pour favoriser la mobilité

Projets urbains

Bordeaux-Métropole investit massivement dans de multiples projets urbains afin de rester en adéquation avec l’objectif du million d’habitants en 2030 et les enjeux mondiaux climatiques.

Pour ce faire, la métropole a organisé plusieurs initiatives d’aménagements urbains qui participent à son rayonnement ainsi qu’à son développement économique et culturel.

Les grands projets urbains

Parmi les nombreux projets, la création d’écoquartiers prend une place prépondérante au sein des politiques publiques bordelaises. En témoigne 5 quartiers qui regroupent des milliers de logements, des bureaux et des activités liées au secteur tertiaire :

Aménagement de l’espace public

La place Gambetta a bénéficié d’un réaménagement qui fait cohabiter piétons et automobilistes avec un espace vert arboré de plus de 30 nouveaux arbres. Cette rénovation de la place a été effectuée dans le respect de l’architecture environnementale.

La place Tourny a été repensée autour d’un giratoire qui intègre désormais plusieurs modes de circulation : tramway, bus, voitures, piétons et cyclistes jouissent d’une organisation fluide et sécurisée.

Enfin, Dupeux et Saint-Genès ont vu leur espace de circulation imaginé différemment pour que vélos, automobiles et piétons puissent cohabiter en toute sécurité.

Politiques publiques à Bordeaux - Les quais de la Garonne à Bordeaux
© ppl - Shutterstock

Les très grands projets des territoires bordelais

Par ailleurs, la métropole girondine s’est engagée sans mesure dans des projets de très grande envergure telles que l’Aéroparc, Euratlantique, ses campus universitaires ou encore le maintien de sa biodiversité.

L’Aéroparc de Bordeaux est un endroit qui regroupe des entreprises d’excellence dans le domaine de l’aéronautique-spatial-défense. Installé sur trois communes - Le Haillan, Mérignac et Saint-Médard-en-Jalles - cette structure est vectrice d’emplois puisque 10 000 nouveaux salariés pourront venir y travailler. Ce bassin sera également desservi par des transports en commun qui le relieront à la ville de Bordeaux.

Euratlantique est le plus grand projet urbain de France en dehors de la région parisienne. Il concerne la transformation de 5 quartiers répartis sur 3 communes : Bègles, Bordeaux et Floirac.

Saint-Jean Belcier constitue le quartier des affaires et des innovations à vocation européenne avec des logements, des bureaux, des équipements et des activités relevant du secteur tertiaire.

Quant à Garonne Eiffel, le projet immobilier proposera des bureaux et ses 7 500 logements pourront accueillir 12 500 personnes.

Bègles Garonne et ses coulées vertes permettent des cheminements pour les piétons et les cyclistes au milieu de logements développés et coordonnés avec le réseau de transports en commun.

Enfin, Floirac Sud est composé de logements, de bureaux, de commerces et accueillera la salle de spectacles Arkéa Arena d’une capacité de 11 000 personnes.

Bordeaux-Métropole a investi dans la rénovation de ses pôles universitaires afin d’accroître leur visibilité internationale et créer de véritables lieux de vie. Les sites concernés sont ceux de Bordeaux, Pessac, Talence et Gradignan ainsi que la Victoire, Bastide et Carreire, sans oublier les écoles privées des Chartrons et Bassins à Flot. Suivant cette politique, le projet Inno Campus est pourvoyeur de plus de 10 000 emplois répartis entre le campus et les sites hospitaliers.

Pour finir, la métropole bordelaise a créé le plan 55 000 hectares pour la nature qui vise à préserver et valoriser le patrimoine naturel.

Retrouvez la description détaillée des projets urbains de Bordeaux Métropole