Le statut du bailleur privé et ses changements à venir

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Hervé KOFFEL" Hervé Koffel

le 12 mai 2023

[ mis à jour le 12 mai 2023 ]

SOMMAIRE

Le secteur immobilier est un élément clé de l'économie et de la société, et le statut de bailleur privé y joue un rôle majeur. Dans cet article, nous explorerons les aspects essentiels de ce statut, de sa définition à son cadre légal, en passant par les droits et obligations du bailleur privé. Nous aborderons également les enjeux actuels liés au statut et la future réforme visant à le transformer en "régime universel d'investissement locatif".

Définition et rôle du bailleur privé

Qui est le bailleur privé et quel est son rôle sur le marché immobilier ?

Le bailleur privé est un acteur central de la location immobilière. C’est un individu ou une entreprise qui possède un ou plusieurs biens immobiliers (appartements, maisons, etc.) qu'il loue à des locataires.

Le bailleur privé, également appelé propriétaire, met à disposition des logements sur le marché de la location, permettant ainsi aux personnes de trouver un logement adapté à leurs besoins et à leur budget. En résumé, une personne qui investit dans l’immobilier locatif devient bailleur privé.

Le bailleur privé joue un rôle crucial en contribuant à la dynamique et à la fluidité du marché immobilier. Il investit dans des biens immobiliers et les propose à la location, offrant ainsi des opportunités de logement aux personnes qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas acheter un bien immobilier. De plus, la location permet aux locataires de bénéficier d'une certaine flexibilité en termes de mobilité géographique et de choix de logement.

Bailleur privé versus bailleur public

Il est important de distinguer le bailleur privé du bailleur public. Le bailleur public est une entité publique, telle qu'une collectivité territoriale ou un organisme HLM, qui propose des logements à loyer modéré (LLM) destinés aux personnes aux revenus modestes. Le bailleur privé, en revanche, propose des logements sur le marché libre, sans restriction de revenus pour les locataires, et les loyers sont généralement fixés en fonction de l'offre et de la demande.

Cependant, un bailleur privé peut très bien faire appel à des dispositifs de défiscalisation comme la loi Pinel, qui lui fera bénéficier d’une réduction d’impôt pour un investissement locatif dans le neuf avec un loyer plafonné, destiné à des ménages aux revenus modestes.

Le statut de bailleur privé est encadré par de nombreuses lois et régulations, qui varient d'un pays à l'autre, et parfois même d'une région à l'autre. En France, par exemple, le droit de la location est régi par la loi du 6 juillet 1989, qui définit les droits et obligations du bailleur et du locataire. Cette loi a été complétée par d'autres textes, tels que la loi ALUR de 2014, qui a introduit de nouvelles dispositions visant à réguler le marché de la location.

Le document qui formalise la relation entre le bailleur privé et le locataire est le contrat de location. Il précise les droits et obligations de chacun, les conditions de location (durée, loyer, charges, etc.), et toute autre clause particulière. Le contrat doit respecter le cadre légal en vigueur et ne peut pas contenir de clauses abusives.

statut bailleur privé – signature d’un contrat de location
© AB Visual Arts - Shutterstock
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Les engagements et les droits relatifs au statut du bailleur privé

La balance des responsabilités : obligations et droits du bailleur privé

Le bailleur privé est soumis a plusieurs obligations envers son locataire :

En contrepartie de ses obligations, le bailleur privé a aussi des droits :

L'évolution du statut de bailleur privé et la future réforme

Le Conseil National de la Refondation Logement

Le ministre du logement Olivier Klein avait annoncé en 2022 réfléchir entre autres à la mise en place d’un statut spécifique pour les bailleurs privés. Cette question fait partie des multiples axes de travail abordés par le Conseil National de la Refondation dédié au logement, lancé en novembre 2022.

Le CNR est composé de nombreux acteurs du secteur du logement, que ce soit des promoteurs, bailleurs sociaux, les différentes fédérations, aménageurs ou encore architectes et urbanistes. Ce conseil a pour objectif de formuler des propositions pour réagir à la crise du logement et tenter d’en sortir.

La priorité numéro 1 est de soutenir l’accession à la propriété, grandement amputée ces derniers mois par l’augmentation fulgurante des taux de crédit immobilier, des prix et des restrictions bancaires quant à l’octroi de prêts. Le sujet de la rénovation énergétique, de la prolongation et de l’amplification du PTZ ont notamment été abordés.

Les conclusions du CNR et le rapport devraient être rendus publics dans les prochains jours, et nous donneront une idée quant aux mesures étatiques adoptées pour que le secteur de l’immobilier sorte la tête de l’eau.

statut bailleur privé – le ministre du logement Olivier Klein
(c) Obatala-photography - shutterstock

Le statut bailleur privé voué à devenir un régime universel ?

Comme mentionné plus haut, parmi les débats du CNR se trouve la question du statut bailleur privé. En effet, les investisseurs dans l’immobilier locatif représentent une partie extrêmement importante du secteur puisque ce sont eux qui permettent à une grande partie des français de se loger. Il faut donc encourager l’investissement locatif en instaurant un véritable statut du bailleur privé.

Ce futur statut, ou “régime universel d’investissement locatif privé”, instaurerait notamment une simplification des aides allouées et dispositifs fiscaux disponibles, ainsi qu’un système d’amortissement généralisé sur toute la vie d’exploitation du bien. En résumé, la mesure pourrait permettre une déduction fiscale plus intéressante et une plus grande capacité de financement pour les investisseurs, tout en modérant les loyers dans le temps pour ne pas pénaliser les locataires.

Le statut bailleur privé en résumé : un rôle clé et des responsabilités importantes

Le bailleur privé joue un rôle essentiel dans le secteur immobilier, en fournissant des logements aux personnes qui souhaitent louer plutôt qu'acheter. Cependant, ce rôle s'accompagne de responsabilités importantes, encadrées par la loi.

Le bailleur doit fournir un logement décent, effectuer les réparations nécessaires, et respecter la vie privée de ses locataires. En contrepartie, il a le droit de choisir ses locataires, de fixer le loyer et de reprendre son bien à la fin du bail.

Avec les perspectives de réformes à venir, le statut de bailleur privé pourrait connaître des changements significatifs dans les prochains mois, en vue de donner un nouveau souffle au marché immobilier, en mauvaise posture depuis quelques temps.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur